Wimbledon: Une cour dans un piège? Wobbly Serena Williams fait face à un test contre Wily Barbora Strycova

L’autre demi-finale oppose deux têtes de série, la septième tête de série et l’ancienne première mondiale Simona Halep à la huitième tête de série ukrainienne Elina Svitolina.

Cela en dit long sur la turbulence du tennis féminin qui fait que Williams fait sa 12e apparition en demi-finale alors que des trois autres, seule Halep est allée aussi loin auparavant, et cela remonte à 2014.

Williams est le colosse qui domine toujours le tennis féminin, mais son armure présente des faiblesses, comme celle qui a été exposée à Wimbledon et lors de ses deux dernières finales du Grand Chelem.

Angélique Kerber a été minimisée lors de la finale de Wimbledon l'an dernier, puis une défaite spectaculaire lors de la défaite contre l'US Open par Naomi Osaka donne à Strycova un véritable espoir d'être contrarié.

Non pas que la petite tchèque en ait besoin, car son caractère pétillant déborde d’optimisme et son guide de la forme vaut autant que l’un des demi-finalistes ayant évincé quatre têtes avant de se rendre en demi-finale.

La campagne en terre battue de Williams a été affectée par une blessure au genou, mais elle a pris un temps supplémentaire inestimable en jouant en double mixte avec un autre ancien numéro un mondial, Andy Murray.

"C'est la première fois depuis l'Australie (elle a atteint les quarts de finale de l'Open d'Australie) que je me sentais vraiment bien", a déclaré Williams.

"Ce fut une très très longue année pour moi déjà et une année difficile, car je ne suis généralement pas blessé.

"Je ne sais pas où je suis. Je sais que je me sens bien."

Cependant, elle a toujours l'air vulnérable et la vitesse de Strycova sur le terrain et ses nombreux tirs lui rapporteront des fruits si elle reproduit la performance en plomb qu'elle a mise contre Riske.

'Esprit combatif'

"Elle est bonne sur l'herbe", a déclaré Williams à propos d'un adversaire qu'elle a battu trois fois sans perdre un set, y compris le premier tour à Wimbledon il y a sept ans.

"Elle sait quoi faire. Elle a un bon jeu complet. Elle est incroyablement délicate. Ce n'est vraiment pas facile.

"Mais c'est quelque chose pour lequel je suis vraiment prêt."

Strycova a pour sa part décrit Williams comme une grande championne et une athlète extraordinaire, mais si cela indiquait qu'elle était intimidée, réfléchissez-y à deux fois.

"Je n'ai pas peur,"

"Je n’ai pas un pouvoir aussi puissant que Serena, mais j’ai d’autres armes.

"Je vais essayer de les utiliser autant que je peux. Je vais en profiter.

"Je n'ai vraiment rien à perdre à ce stade."

Halep devrait l'emporter dans l'autre affrontement, non seulement en raison de sa plus grande expérience et de son succès au Slam de French Open de l'année dernière, mais elle a enfin déclaré qu'elle avait fini par prendre l'herbe après ne pas avoir été à la hauteur après sa défaite face à Eugenie Bouchard en la demi-finale de 2014.

Halep a montré cela en impressionnant lors de ses deux matches précédents face au public partisan ayant battu Coco Gauff puis revenant de 4-1 à la baisse et marquant des points dans le premier set contre Zhang Shuai en quart de finale.

"Je suis une personne différente", a déclaré le Roumain, âgé de 27 ans.

"Tout a changé. J'ai beaucoup d'expérience maintenant. Je suis plus confiant.

"J'aime l'herbe. C'est la première fois que je dis ça."

Svitolina a enfin brisé la barrière psychologique pour se qualifier pour les demi-finales – quatre apparitions perdues en quart de finale dans d'autres Slams témoignent de son incapacité à aller plus loin.

"Je ne vais pas abandonner le match facilement", a-t-elle déclaré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest