Vikas Gowda termine 9e au lancer du disque, les athlètes indiens déçus au World Athletics


Pékin:

Les athlètes indiens ont poursuivi leur performance décevante aux Championnats du monde alors que le meilleur espoir du pays, Vikas Gowda, a terminé un mauvais neuvième lors de la dernière manche de l’épreuve de lancer du disque masculin lors de l’avant-dernière journée de compétitions ici aujourd’hui.

Gowda, le champion en titre d’Asie et du Commonwealth, a eu une journée de repos au pouvoir car il pouvait réaliser un meilleur effort de seulement 62,24 m, bien en dessous du record de sa saison de 65,75 m et du record personnel et national de 66,28 m. Il avait atteint la ronde finale avec un meilleur effort de 63,84 m lors de la ronde de qualification jeudi.

L’Indien de 32 ans, basé aux États-Unis, a commencé la ronde finale avec un 60,28 m sous la normale, puis a commis une faute lors de sa deuxième tentative. Avec un gros lancer nécessaire au troisième tour pour rester dans la compétition, Gowda a apparemment fléchi sous la pression et est venu avec seulement 62,24 m, ce qui n’était pas assez bon pour qu’il se classe parmi les huit premiers.

Après trois tours, les huit meilleurs lanceurs sont restés dans la compétition pendant trois autres tentatives pour décider des podiums tandis que les quatre derniers sont éliminés.

Piotr Malachowski, de Pologne, a remporté la médaille d’or avec un meilleur lancer de 67,40 m tandis que Philip Milanov (66,90 m) de Belgique et Robert Urbanek (65,18 m), également de Pologne, ont respectivement remporté l’argent et le bronze.

C’était la cinquième participation de Gowda aux Championnats du monde et la troisième à être dans la ronde finale. Il n’a pas réussi à se qualifier au tour final en 2005 et 2007 alors qu’il avait terminé septième des éditions 2011 et 2013.

Plus tôt dans la journée, l’équipe indienne de relais 4x400m féminine et les marcheurs du 50km masculin ont pris la relève avec des performances décevantes.

Sandeep Kumar et Manish Singh Rawat ont terminé respectivement 26e et 27e sur 38 athlètes qui ont terminé l’épreuve de marche de 50 km hommes avec des chronomètres de 3:57:03 et 3:57:11 tôt le matin. C’était la meilleure performance de la saison pour Sandeep alors que l’effort de Rawat était son record personnel.

Ensuite, l’équipe indienne féminine du 4x400m s’est écrasée lors de la phase de qualification. Le quatuor de Tintu Luka, MR Poovamma, Debasree Majumdar et Jisna Mathew a terminé dernier dans une série de huit équipes numéro deux avec un meilleur timing de la saison de 3: 29,08.

Les États-Unis ont été placés en tête après les manches de qualification avec un chrono de 3: 23,05, suivis du Nigéria (3: 23,27) et de la Jamaïque (3: 23,62).

L’équipe féminine indienne n’avait jamais participé à la finale des Championnats du monde plus tôt et la triste histoire s’est poursuivie ici aussi.

La seule consolation est que l’équipe indienne a livré son meilleur effort dans un championnat du monde. Le meilleur précédent était de 3: 31,55 par un quatuor de Vandana Shanbag, Vandana Rao, PT Usha et Shiny Abraham en 1987 à Rome.

Promu

Avec Gowda faisant une sortie sans aucun impact, les Indiens ont été déçus dans ce championnat. Lalita Babar a eu une sorte d’impact avec un nouveau record national et une huitième place au 3000m steeple féminin, mais tous les autres ne sont pas à la hauteur.

Babar, OP Jaisha et Sudha Singh participeront au marathon féminin le dernier jour de compétitions dimanche.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest