Vijender Singh bat Kerry Hope et remporte le titre de WBO en Asie-Pacifique

La star de la boxe indienne Vijender Singh a atteint un nouveau sommet dans sa carrière professionnelle, en remportant le titre des super poids moyens WBO Asie-Pacifique avec une victoire dominante sur l'ancien champion d'Europe WBC Kerry Hope, samedi.

L’Indien de 30 ans a utilisé tous les 10 tours pour démanteler systématiquement l’Australien de 34 ans originaire de Gallois et enregistrer sa septième victoire consécutive sur le circuit, un an après être devenu professionnel.

Ce soir était aussi le plus long que Vijender a passé sur le ring pour remporter une victoire depuis qu'il est devenu professionnel, en plus d'être sa première victoire après six coups de grâce. Le six pieds de Haryana a marqué 98-92, 98-92, 100-90 pour être le gagnant unanime.

Vijender, qui, en tant qu'amateur, s'est distingué en tant que premier médaillé olympique et champion du monde en Inde, n'a guère été poussé à la pression malgré les 10 rondes disputées et a été applaudi par une foule de partisans emballés.

Célébrités présentes

L’Indien était acclamé par le monde du sport, de la politique et du divertissement et il a présenté une performance dominante qui a propulsé la foule dans une hystérie avec ses coups fatals mortels et ses découpes.

"Ce n'est pas à propos de moi, mais de mon pays, mon pays", a déclaré Vijender après avoir été couronné vainqueur.

Vijender Singh en action contre Kerry Hope lors de leur titre WBO Asia-Pacific Super Middleweight.

 © AFP

De la dirigeante du Congrès Rahul Gandhi à la célèbre boxeuse MC Mary Kom, qui s’étouffa un peu tout en saluant les applaudissements de la foule, le lutteur vedette Yogeshwar Dutt, les joueurs de cricket Virender Sehwag, Yuvraj Singh et Suresh Raina à l’acteur Randeep Hooda, des célébrités ornées au bord du ring et Vijender n'a déçu aucun d'entre eux avec encore une autre performance clinique dans ce qui devait être un concours de 10 rounds.

Vijender semblait chercher un coup de grâce dès le début, même si Kerry était le plus offensif des deux. Mais l’incapacité de l’Australien à se connecter proprement s’est avérée être sa perte face à un rival, qui a attendu patiemment pour lancer ses coups précis.

La domination de Vijender

À son crédit, Hope a fait de son mieux au début mais n'a pas réussi à trouver le moyen de violer la défense de Vijender, gêné dans une certaine mesure par ses bras plus courts.

Au moment où la sonnerie finale retentit, l'entraîneur britannique de Vijender, Lee Beard, le soulève pour le célébrer avant même que la décision ne soit annoncée, provoquant une frénésie parmi la foule.

"Cela vient après beaucoup de travail acharné de ma part, mon entraîneur, mon équipe. Je remercie mon entraîneur, mon promoteur et mon équipe qui ont fait un travail fantastique.

"Je remercie également tous les fans, les célébrités et les sportifs qui sont venus assister à mon match d'aujourd'hui. Le compte à rebours ne fait que commencer", a déclaré Vijender.

Autres combats

Plus tôt, lors des combats sous cartes du Conseil indien de la boxe, Siddharth Verma du Maharashtra a remporté le titre national IBC des super-poids welters en battant Dibagh Thakran, ancien médaillé de bronze des Championnats du Commonwealth, à Haryana.

Le concours de huit rondes s'est terminé à l'unanimité en faveur de Verma.

Dans la catégorie des poids lourds, Sumit Rangi de Haryana a eu raison du débutant Naveen Rao de Delhi lors d'un concours en six rounds.

Dans la catégorie des poids lourds, Gaganpreet Sharma de Chandigarh a triomphé de Deepak Sheoran dans un autre six rounds.

Il y a eu un drame dans le concours des super poids maigres dans lequel l'ancien médaillé d'or mondial junior et champion du Commonwealth amateur a fait ses débuts professionnels. L'Indien affrontait le Thaïlandais Natdanai Pegthong et son adversaire était étonnamment agenouillé, puis sur le tapis quelques secondes après la première manche de ce qui devait être une affaire de six rounds.

Pegthong a été déséquilibré par un coup droit cinglant et n'a pas pu se remettre du coup, donnant à Sunil un triomphe à élimination directe dès son tout premier combat.

Avant la confrontation Vijender-Hope, il y avait un autre affrontement Inde-Australie lorsque Cameron Hammond, invaincu, a affronté Devdarshan dans un combat de six rondes comme un poids welter. L’Indien s’est battu mais a tout de même échoué puisque Hammond, qui avait participé aux Jeux du Commonwealth de 2010, a remporté une victoire unanime. Mais dans un beau geste sportif, Hammond leva la main de son rival après que les résultats eurent été déclarés, reconnaissant ainsi le bel effort du favori local.

Un autre fait saillant de la soirée a été l'affrontement de quatre rounds dans la catégorie des Super Lightweight opposant le Britannique d'origine indienne Sanjeev Sahota et Vikas Lohan. Sahota a remporté le combat confortablement et a rassuré la foule en reconnaissant ses racines indienne et punjabie avec un petit concert au son d'une chanson punjabi avant de quitter le ring.

La foule était lente à arriver, mais remplie au moment où Vijender entrait dans le morceau désormais emblématique de «Singh is King».

Dans un combat spécial féminin mettant en vedette des boxeurs de l'académie Mary Kom basée à Manipur, Negeinihat a battu Bichong par décision unanime.

Au spectacle de la soirée, le chanteur pendjabi Guru Randhawa a joué un spectacle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest