Usain se bat contre Justin Gatlin au 100m sprint au World Athletics

Usain Bolt veut conserver son titre d'homme le plus rapide du monde lors de la deuxième journée des championnats du monde d'athlétisme dimanche.

Le Jamaïcain s’est facilement qualifié pour la demi-finale du 100 mètres avec son rival américain Justin Gatlin, qui a établi le temps de qualification le plus rapide de 9,83 secondes.

Alors que Bolt va à contre-courant contre Gatlin, les hommes musclés cherchent la gloire au lancer du poids et au marteau, un heptathlon féminin absorbant atteignant également sa conclusion.

Mais tous les regards seront rivés sur la superstar jamaïcaine Bolt, qui fait face à un sérieux défi de l’Américain Gatlin lors d’un affrontement retentissant à Beijing, où Bolt a réussi à tripler l’or aux Jeux olympiques de 2008.

"J'essayais simplement d'exécuter et d'économiser le plus d'énergie possible", a déclaré Bolt après avoir remporté sa qualification. "Je suis en pleine forme."

Gatlin, 33 ans, qui a déjà échoué deux fois à des tests de dopage, a enregistré le meilleur temps de cette saison, 9,74 secondes, tandis que le détenteur du record du monde Bolt était revenu d'une blessure avec une fiche de 9,87 à Londres le mois dernier.

Telle est la domination dominante du sprinteur en 2008 par le Jamaïcain, qui a étonnamment échoué à décrocher un titre majeur après avoir été disqualifié pour un faux départ au 100m à Daegu il y a quatre ans.

Le record du monde de Bolt de 9.58, établi à Berlin en 2009, semblerait sans danger, mais avec des allégations de dopage généralisé engloutissant le sport, sa confrontation avec Gatlin est considérée par certains comme une lutte symbolique opposant la lumière à la noirceur.

Au lancer du poids masculin, l’Allemand David Storl visera un triplé des titres mondiaux, mais le champion américain Joe Kovacs, qui a récemment réalisé le record de la saison à 22,56 mètres à Monaco, est un formidable obstacle.

À moins d’une surprise majeure, Storl et Kovacs disputeront la médaille d’or, les deux seuls hommes à avoir enregistré des lancers de plus de 22 mètres cette année avec trois victoires dans la Diamond League.

Pawel Fajdek, le roi des marteaux polonais, semble pouvoir parier sur le titre qu'il a remporté à Moscou. Il remportera le titre après 15 victoires successives et un lancer monstre de 83,93 mètres, soit le 10e rang de l'histoire.

Le champion olympique et européen hongrois Krisztian Pars sera probablement le principal prétendant de Fajdek, mais il n'a pas réussi à lancer plus de 80 mètres et devra peut-être produire quelque chose de spécial s'il veut améliorer les médailles d'argent qu'il a remportées en 2011 et 2013.

La championne olympique Jessica Ennis-Hill a réalisé une première journée éblouissante dans sa quête d'un deuxième titre mondial d'heptathlon en prenant la tête après les quatre premières épreuves.

Ennis-Hill a une avance de 80 points sur sa compatriote Katarina Johnson-Thompson lors des trois dernières éditions de dimanche.

"Je ne m'attendais pas à diriger à ce stade", a déclaré le Britannique.

"Je ne pense pas avoir fait quelque chose de particulièrement étonnant, mais j'ai tout simplement réussi à garder ma forme lors des quatre épreuves. Je serais très satisfait si je pouvais le faire demain."

Samedi commence toutefois avec le départ matinal de la marche de 20 km pour hommes afin de protéger les athlètes de la pollution de l'air à Pékin. Des épreuves de chauffe seront également organisées aux 400 et 800 mètres masculins.

La double championne olympique de la Jamaïque, Shelly-Ann Fraser-Pryce, entame sa quête pour remporter un troisième titre mondial sans précédent pour le 100 m féminin lors des manches de samedi matin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest