Un ancien entraîneur de gymnastique brésilien banni à vie après des accusations d'abus sexuels

Un ancien entraîneur de l'équipe nationale brésilienne de gymnastique accusé d'avoir abusé sexuellement de dizaines de garçons a été banni à vie du sport, les procureurs enquêtant sur ces accusations. La décision du tribunal disciplinaire de la Fédération brésilienne de gymnastique annoncée dimanche interdit à Fernando de Carvalho Lopes de toute activité liée à la gymnastique. Cette décision intervient presque un an après le licenciement de De Carvalho par le club MESC de Sao Bernardo do Campo, près de Sao Paulo, où il avait entraîné de jeunes gymnastes pendant deux décennies.

Son licenciement faisait suite à un reportage à la télévision brésilienne selon lequel il avait agressé sexuellement plus de 40 victimes.

En 2016, de Carvalho a été exclu du personnel de l'équipe nationale juste avant les Jeux olympiques de Rio, à la suite d'une plainte des parents d'un jeune gymnaste.

Dans le reportage de TV Globo, 42 gymnastes ont parlé d'une forme de maltraitance, touchant le plus souvent pendant et après l'entraînement.

"J'ai été réveillé plus d'une fois par sa main dans mon pantalon", a déclaré Petrix Barbosa, champion panaméricain en 2011, seul témoin à avoir parlé à la caméra sans que son visage ne soit masqué.

Un témoin anonyme a déclaré que de Carvalho "m'a demandé de me masturber et d'éjaculer devant lui".

TV Globo a interviewé de Carvalho qui a déclaré "avoir la conscience tranquille", ajoutant que ses accusateurs devaient encore "présenter des preuves au tribunal".

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest