Trop tôt pour décider du sort des Jeux olympiques de Tokyo 2020: Thomas Bach

Thomas Bach est le président du Comité international olympique.© AFP


Le président du Comité international olympique (CIO), Thomas Bach, a souligné qu’il était trop tôt pour décider du sort des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 au milieu de la pandémie de coronavirus en cours. Il a déclaré que lors d’une téléconférence avec des représentants d’athlètes mercredi, l’ancien champion olympique Yang Yang a déclaré à l’agence de presse Xinhua. Environ 200 représentants des fédérations internationales, des athlètes et des commissions des athlètes des comités d’organisation olympiques concernés ont assisté à la téléconférence de deux heures avec les membres du CIO des départements concernés. Yang a rejoint en tant que président des commissions des athlètes de Beijing 2022.

Selon Yang, Bach a déclaré qu’il avait compris que les spéculations sur le report ou même l’annulation de Tokyo 2020 avaient interrompu la préparation des athlètes pour les Jeux.

Le président a poursuivi en expliquant que le CIO n’insistera pas pour tenir les Jeux pour des raisons économiques, ce qui pourrait être géré par la gestion des risques et l’assurance du CIO. À l’heure actuelle, l’organisation entretient une coopération étroite avec les autorités compétentes, y compris l’Organisation mondiale de la santé, pour évaluer si la situation est propice à l’organisation des Jeux.

Le comité d’organisation de Tokyo 2020 s’est engagé à accueillir les Jeux comme prévu, ce qui, selon eux, apportera de l’espoir aux gens dans les moments difficiles, a déclaré Bach aux athlètes.

Bach a expliqué les changements apportés à l’allocation des quotas olympiques en raison de l’annulation du tournoi de qualification pour éviter la propagation de la pandémie COVID-19, et a répondu aux préoccupations de certains athlètes selon lesquelles ils n’avaient pas reçu suffisamment de soutien de leur comité olympique national pendant cette période spéciale.

Promu

Le CIO a noté que des tests antidopage plus fréquents seront effectués pour garder les Jeux olympiques propres au cas où certains athlètes profiteraient de la fermeture des laboratoires antidopage dans certains pays et régions en raison de la pandémie, ce qui était également la préoccupation soulevée par représentants à la téléconférence.

Le CIO tient une téléconférence avec des actionnaires, notamment des fédérations internationales, des représentants d’athlètes et des comités nationaux olympiques depuis mardi.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest