Taylor Fritz met en place Novak Djokovic Clash, Daniil Medvedev et Alexander Zverev creusent profondément à Paris

Taylor Fritz a quitté Roland-Garros en fauteuil roulant cette année, mais son retour à Paris s’avère une expérience bien plus heureuse puisqu’il a atteint les quarts de finale du Masters de Paris après avoir battu Cameron Norrie 6-3, 7-6 (7/3) jeudi. La récompense de l’Américain de 24 ans pour avoir évincé le Britannique 14e tête de série est une rencontre avec le numéro un mondial Novak Djokovic, qui a battu Fritz en cinq sets à l’Open d’Australie de cette année. Djokovic aura eu des sentiments mitigés sur la façon dont il est arrivé au Masters les huit derniers lorsqu’il est venu à Paris en disant qu’il avait besoin de s’entraîner après sept semaines de congé.

Cependant, son adversaire au troisième tour, le fougueux Français Gael Monfils, s’est retiré avant leur match en raison d’une blessure à l’aine qu’il a subie lors de sa victoire en trois sets contre son compatriote Adrian Mannarino mercredi.

Le numéro deux mondial Daniil Medvedev et le numéro quatre mondial Alexander Zverev ont dû tout mettre en œuvre pour atteindre les huit derniers.

Medvedev est sorti d’un set pour battre Sebastian Korda 4-6, 6-1, 6-3 tandis que l’homme qu’il a battu lors de la finale de l’année dernière, Zverev, a mis 2h46 minutes pour vaincre Grigor Dimitrov 7-6 (7/4), 6- 7 (3/7), 6-3.

« Je suis vraiment content de moi, j’ai réussi à garder mon calme », ​​a déclaré le champion de l’US Open Medvedev à propos d’un set down.

« Au final, c’était physiquement difficile pour nous deux. C’est bien, je suppose que j’ai joué un trois sets. »

Medvedev affrontera ensuite le qualifié français Gaston Hugo qui a battu l’Espagnol en forme Carlos Alcaraz 6-4, 7-5.

Zverev a fait preuve d’un grand esprit pour se remettre en laissant glisser deux balles de match dans le deuxième set, puis le champion olympique a sauvé six balles de break dans le set décisif.

« C’était un match incroyable », a déclaré Zverev.

« Grigor joue au tennis de très haut niveau et j’ai dû tout laisser de côté. »

Fritz est en pleine forme alors que la saison touche à sa fin, le gros serveur atteignant les demi-finales d’Indian Wells et la finale de Saint-Pétersbourg dimanche dernier.

Fritz, qui s’est déchiré le ménisque sur le dernier point de sa défaite face à Dominik Koepfer à Roland-Garros en juin, dit que sa course à pied est due à sa mentalité.

« Certainement juste mon état d’esprit agressif, la façon dont je gère les situations », a-t-il déclaré.

« Je ne joue pas des situations importantes effrayées et serrées. Mon coup droit est vraiment devenu une telle arme sur laquelle je peux compter. »

– « Une saison incroyable » –

Quant au défi auquel il est confronté sous la forme de Djokovic, Fritz dit que cela pourrait être son moment.

« Je veux dire, ça va être difficile », a déclaré l’Américain qui a également perdu contre Djokovic sur terre battue à Rome à la veille de Roland-Garros.

« Vous savez, troisième fois cette année. J’avais l’impression que les deux premiers cette année avaient été des matchs assez serrés.

« Évidemment, maintenant je joue mon meilleur tennis, donc je pense que s’il y avait un temps, ce serait maintenant que je peux vraiment le pousser. »

Casper Ruud a scellé la septième place de la finale ATP à huit – le premier Norvégien à se qualifier – lorsqu’il a surclassé le qualifié américain Marcos Giron 6-2, 6-1 pour organiser un quart de finale avec Zverev.

« Ce fut une année incroyable qui aura une fin de saison parfaite », a déclaré Ruud, 22 ans, qui, comme Zverev, a remporté cinq titres cette année.

Hubert Hurkacz peut prendre la dernière place pour Turin s’il bat l’Australien James Duckworth, non tête de série, en quart de finale de vendredi.

Si Fritz allait plus loin, il n’affronterait plus Koepfer à Paris, car le bon parcours de l’Allemand en Masters s’est terminé jeudi.

Koepfer avait été à la hauteur du terme de perdant chanceux – ayant obtenu sa place lorsque Jenson Brooksby a abandonné lundi – en battant l’ancien numéro un mondial Andy Murray, puis la neuvième tête de série Felix Auger-Aliassime.

Promu

Le gaucher semblait vouloir maintenir sa course lorsqu’il a remporté le premier set contre la septième tête de série polonaise Hurkacz.

Cependant, Hurkacz, demi-finaliste de Wimbledon, a récupéré pour battre son adversaire de 27 ans 4-6, 7-5, 6-2.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest