Real Madrid vs Chelsea, Ligue des champions: Karim Benzema Volley Pegs Back Chelsea pour quitter la demi-finale dans la balance


Karim Benzema est de nouveau venu à la rescousse du Real Madrid mardi, sa volée acrobatique lui a valu un nul 1-1 contre une impressionnante équipe de Chelsea lors du match aller de la demi-finale de la Ligue des champions. Christian Pulisic a attrapé Chelsea un but mérité à l’extérieur dans un match trempé à Valdebebas, mais ils pourraient regretter de ne pas s’être éloignés, le Timo Werner en difficulté manquant à nouveau une chance en or. Cela signifie que Madrid sera également satisfait, après s’être remis d’une ouverture d’une demi-heure avant que l’éclat de Benzema ne laisse l’égalité dans la balance.

Eden Hazard a eu 24 minutes de repos contre son ancien club, mais malgré quelques touches scintillantes, il n’a pas pu ajouter une touche tardive. « C’est toujours bon de jouer contre des amis », a déclaré Hazard à BT Sport par la suite.

Au moment où le Belge est entré dans le concours, il dérivait, l’adrénaline précoce a perdu, les deux équipes apparemment satisfaites de reporter au match retour à Stamford Bridge mercredi prochain.

Le but de Benzema était son 71e en Ligue des champions, faisant de lui le quatrième meilleur buteur de l’histoire de la compétition avec Raul, derrière seulement Cristiano Ronaldo, Lionel Messi et Robert Lewandowski.

Lorsque le Real Madrid souffrait, et en l’absence du blessé Sergio Ramos, c’est Benzema qui a ramené son équipe dans ce match, parfois par pure volonté.

Avec Werner clairement en manque de confiance, la précision du Français à l’autre bout pourrait encore prouver la différence.

« Nous aurions dû gagner la première mi-temps », a déclaré l’entraîneur de Chelsea Thomas Tuchel. « Nous aurions dû en marquer au moins un de plus. »

« Le résultat est juste », a déclaré Zinedine Zidane. « Notre première mi-temps n’a pas été la meilleure, leur pression nous a causé des difficultés mais nous nous sommes adaptés et en seconde période nous avons été meilleurs. »

Ces deux équipes faisaient toutes deux partie de la «  Dirty Dozen  » de la Super League, avec le président madrilène Florentino Perez, le visage et la voix du projet d’échappée, au stade Alfredo di Stefano.

Malgré des scènes émouvantes de manifestations devant les stades de Premier League le week-end dernier, le terrain d’entraînement du Real Madrid – certes éloigné – n’a été touché par aucun signe de mécontentement à l’égard du club.

Et il n’y a pas eu non plus de révolte du Real Madrid contre l’UEFA, l’hymne de la Ligue des champions résonnant comme d’habitude et l’annonceur du stade déclarant loyalement: « L’UEFA Champions League rassemble les meilleures équipes d’Europe. »

Chelsea était électrique dans la première demi-heure, ses passes plus lisses et ses mouvements plus rapides que Madrid, qui était incapable de suivre.

– Werner manque le gardien –

Werner aurait dû marquer lorsque le tir dévié et en boucle de Mason Mount était dirigé par Pulisic, mais il a raté six mètres, sa volée bloquée par la jambe droite de Thibaut Courtois.

Mais la domination de Chelsea était telle qu’une autre chance ne s’est jamais sentie loin, à la 14e minute, Pulisic en profitant.

Antonio Rudiger a eu le temps de faire flotter une délicieuse balle au-dessus de l’Américain, dont le premier contact l’a emmené à gauche mais il a retrouvé son équilibre, passant devant Courtois et tirant entre Marcelo et Raphael Varane sur la ligne.

Chelsea était endémique, mais alors que la pluie commençait à tomber, Madrid a trouvé un moyen de revenir. Benzema a mené la résistance, un tir de loin rasant le poteau avant un autre de près a attiré le niveau de Madrid.

Un petit virage a travaillé son chemin vers Marcelo sur le bord de la surface et son centre a été dirigé vers via Casemiro et Eder Militao. Benzema, dos au but et entouré de chemises bleues, a apprivoisé le ballon avec son front avant de lancer son corps en l’air et de faire une volée avant que ses marqueurs ne puissent réagir.

Marcelo et Jorginho étaient tous deux coupables de passes bâclées au début de la seconde période, mais ni Werner ni Benzema n’ont pu capitaliser.

Promu

Et pendant 20 minutes, le match a dérivé, les deux côtés nerveux à l’idée de s’ouvrir. Quatre remplaçants sont venus juste après l’heure, Hazard et Kai Havertz parmi eux. Hazard faisait sa troisième apparition en trois mois.

Mais le tir de Benzema a été bloqué, le coup franc de Hakim Ziyech s’est retrouvé entre les mains de Courtois et un centre tardif de Madrid a dépassé le deuxième poteau. Un tirage au sort était un bon résultat.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest