PV Sindhu commence à gagner à Hong Kong Open, au premier rang mondial

"Ce ne sera pas facile, car certains joueurs sont à venir. Mais un jour, je serai le numéro un mondial, c'est ce que je ressens", a déclaré Sindhu.

"Les 10 à 15 meilleurs joueurs du monde ont les mêmes standards, alors ce n'est que le jour qui joue bien et qui donne le meilleur. C'est le numéro un."

Sindhu, 23 ans, a perdu de justesse la finale de 2017 à Hong Kong, Tai Tzu-ying, le numéro un mondial de Taiwan, qui a dominé le classement au cours des deux dernières saisons.

Le joueur indien a connu de nombreuses déceptions depuis, perdant cinq finales consécutives, notamment aux Jeux asiatiques contre Tai.

La dernière victoire de Sindhu contre Tai a eu lieu aux Jeux olympiques de Rio, en route vers la médaille d’argent qui lui a valu une avalanche de soutiens. En août, le magazine Forbes la classait au septième rang des sportives les mieux payées au monde.

Elle a déclaré que son élévation et sa notoriété avaient inspiré d’autres joueurs en Inde et qu’elles avaient également suscité des attentes.

«Beaucoup d’entre eux m’inspirent et beaucoup d’attentes s’annoncent après cette année en particulier. C’est pour répondre à ces attentes que j’ai besoin d’être là-bas et de continuer à travailler dur», a-t-elle déclaré.

"Décidément, je pense que le badminton indien est un sport qui grandit et que beaucoup de gens s’adonnent au badminton, c’est un bon signe pour le badminton indien, je peux le dire, car dans quelques années, vous verrez certainement beaucoup plus de joueurs up. "

Sindhu semblait prête à faire son travail pour son match d'ouverture, se séparant de Nitchaon lors du premier match. Mais elle a commencé à faiblir peu de temps après, alors que les puissants smashs de Nitchaon la poussaient à se soumettre au deuxième match.

Cependant, une conversation encourageante dans le dernier intervalle a vu Sindhu récupérer le décideur, après que le Thaïlandais ait tiré longtemps sur plusieurs points cruciaux.

"Je pense que je n'étais pas à la hauteur", a déclaré Sindhu.

"J'étais très nerveux. Dans le deuxième set, j'ai donné beaucoup d'avance et j'ai commencé à jouer au négatif. Au troisième, c'était comme si j'étais en tête et ensuite elle s'est rapprochée.

"J'aurais pu jouer librement … Dans l'ensemble, c'était très tactique et nous devions être très concentrés et garder la navette sur le terrain."

(Avec entrées AFP)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest