Pro Wrestling League: les Indiennes Pooja Dhanda sous le règne des Punjab Royals remportent le championnat

La indienne Pooja Dhanda a volé la vedette alors qu'elle contrariait la championne mondiale et olympique Helen Maroulis pour établir le deuxième titre consécutif des Punjab Royals à la Pro Wrestling League vendredi. La championne du Commonwealth de 2013 et 2017, Pooja, qui avait également battu Helen dans la ligue, a répété son exploit lors du sixième match de la journée qui a scellé le destin de Haryana Hammers. Le médaillé d’or du Championnat du Monde, Zurabi Iakobishvili, a montré sa classe lors du prochain affrontement, remportant la victoire 4-0 et remportant le championnat 5-2 des Punjab Royals devant une salle comble.

Auparavant, Anastasija Grigorjeva et Koumba Laroque avaient gagné deux combats pour les Royals, tandis que Vladimir Khinchegashvili et Khetik Tsabolov étaient les deux autres pour que les Hammers concluent le match nul à 2-2 après quatre affrontements. "C'est le plus beau cadeau que je puisse faire à mon pays le jour de la République", a déclaré Pooja, peu après sa victoire sensationnelle. "Saare jahan se acha Hindustan hamaara", a-t-elle ajouté.

Le champion olympique en titre, Vladimir, a remporté les marteaux, remportant une victoire complète 4-0 sur le Naveen Kumar, un Indien, dans la compétition des 57 kg. Le géorgien Vladimir a mérité sa réputation en dominant l’ouverture et en maintenant une solide avance de 4-0. Après la pause, il a utilisé toutes ses compétences et sa force pour repousser l'Indien et défendre confortablement son avance pour donner l'avantage à son équipe dans le duel de neuf matches. Les Royals ont égalisé au deuxième combat, grâce à la médaillée de bronze du Championnat du monde 2017, Anastasija Grigorjeva. Dans un combat intense, elle a enroulé la Indienne Sarita Mor 7-2 dans la compétition féminine de 62 kg.

Anastasija a rapidement pris l'avantage 1-0, mais Sarita a pris l'avantage 2-1 grâce à un geste intelligent. Mais Anastasija s'est battu pour porter le score à 2-2 à la pause. Elle chantait par la suite, prenant une avance de 5-2 et terminant le combat à 7-2. Les Hammers ont pris une avance de 2-1 avec Khetik Tsabolov, finaliste du Championnat du monde 2017, battant le Jitender Kinha indien 15-0 par supériorité technique dans la compétition des 74 kg.

Dans la période d'ouverture, Khetik a passé la majeure partie de la période d'ouverture à obtenir une mesure de Jitender et à prendre une mince avance de 2-0. Au deuxième tour, le Russe était à son meilleur, se battant sans encombre pour gagner sans se mettre à suer. Le Français Koumba a ensuite battu Pooja Sihag 7 à 0 pour égaliser.

Dans la bataille des super-lourds, Geno Petriashvili, joueur emblématique du Pendjab, s'est battu avec élan pour faire monter son équipe 3-2. Le champion du monde a démarré lentement mais a rapidement pris son envol pour battre l'Inde 15-2, Sumit Malik. Geno a pris une avance de 11-0 à la première ronde et a facilement remporté le combat. Il est resté invaincu à travers toute la ligue.

Dans l’affrontement le plus attendu, Pooja a commencé sur le pied arrière, perdant le point initial au profit de la favorite Helen. Elle n’a toutefois pas abandonné le combat et a tout donné pour prendre une mince avance de 2-1. Pooja a poursuivi sa glorieuse course dans le tournoi après avoir battu la championne mondiale et olympique actuelle Helen Maroulis 3-2 lors d'une rencontre palpitante. Le lutteur américain a bien commencé en menant 1-0 dans la période d'ouverture. Elle a bien défendu en deuxième période et il semblait qu'elle vengerait sa défaite, mais l'Indienne s'est montrée très résiliente pour remporter le titre d'un affrontement.

(Avec des entrées PTI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest