Open de Singapour: Saina Nehwal, Kidambi Srikanth éliminés par quarts, PV Sindhu scelle une demi-place


L’Inde Saina Nehwal n’a pas réussi à franchir la phase des quarts de finale à l’Open de Singapour après avoir été devancée par la n ° 3 mondiale Nozomi Okuhara, du Japon, vendredi. Un peu plus tard dans la journée, PV Sindhu a survécu à une frayeur avant de se qualifier pour les demi-finales, où elle sera sur Okuhara. Dans le dernier match de la journée avec un Indien, Kidambi Srikanth, malgré un combat d’orteil contre la tête de série Kento Momota, a finalement perdu 18-21, 21-19, 9-21. Au début du match, Saina Nehwal a perdu en matchs consécutifs 8-21, 13-21 pour se retirer du tournoi. Le match n’a duré que 36 minutes alors que la navette japonaise a retrouvé la meilleure forme face à son adversaire indienne. Saina Nehwal n’avait pas de réponse au brillant jeu offensif de Nozomi Okuhara, goûtant sa première défaite contre les Japonais lors de leurs 4 dernières rencontres.

Jeudi, Saina Nehwal avait battu le Thaïlandais Pornpawee Chochuwong 21-16, 18-21, 21-19 au deuxième tour pour atteindre les quarts de finale.

Sindhu, médaillé d’argent aux Jeux de Rio, a battu le n ° 18 mondial et le médaillé de bronze aux Championnats du monde juniors BWF 2017 Cai Yanyan de Chine 21-13 17-21 21-14 pour organiser une rencontre avec l’ancien champion du monde Okuhara.

Il s’agit de la deuxième demi-finale de Sindhu de la saison, après une finale à quatre reprises à l’Open de l’Inde le mois dernier.

Sindhu a rompu à 5-5 dans le match d’ouverture pour mériter le droit de se vanter, mais sa rivale chinoise est revenue fortement dans le deuxième match, ouvrant une avance de 11-6 à la pause.

L’Indien a superbement riposté pour réduire l’avance à 15-16 avant que Cai ne prenne la tête pour amener le match au décideur.

Dans le troisième match, Sindhu a de nouveau retrouvé ses repères et pris une avance de 11-5 avant l’intervalle. L’Indien a continué d’avancer et a clôturé le match confortablement à la fin.

Kidambi Srikanth, affrontant Kento Momota en quart de finale du simple messieurs lors du match du soir, a pris le pire départ possible, perdant six points consécutifs. Il a ensuite proposé une riposte pour s’entendre avec Momota.

Le shuttler japonais a ensuite resserré le nœud coulant, prenant une avance de 18-12. Dans ce premier match à bascule, Srikanth a réussi à se frayer un chemin encore une fois, mais Momota a réussi le premier match 21-18.

Le deuxième match a vu de superbes rallyes et Srikanth a pris la tête tôt. La parité a été rétablie à 6-6 et Momota a également pris la tête de ce match par la suite. Cependant, Srikanth n’était pas d’humeur à concéder un pouce et a finalement piqué le nez lui-même à 16-15 et a pris le match 21-19 pour forcer un décideur.

Promu

Momota a pris une avance de 5-0 dans le troisième match, mais une fois de plus Srikanth a réussi à reprendre son chemin. Un coup de défense bondissant a atterri juste à l’intérieur du terrain pour donner une avance de 7-6 à l’Indien, forçant Momota à s’asseoir sur ses hanches et à regarder la ligne intérieure avec incrédulité.

Les Japonais ont commencé à s’approcher beaucoup plus du filet au fur et à mesure que le décideur avançait, menant 11-7 au dernier intervalle. Après l’intervalle, Srikanth a subi une capitulation, donnant huit points d’affilée avant de finalement perdre 9-21.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest