Novak Djokovic dit que "la vie continue" alors que la blessure détruit la défense américaine ouverte

Djokovic a refusé de développer la nature de sa blessure, ce qui lui avait causé une douleur considérable lors de la victoire au second tour contre Juan Ignacio Londero.

"Je me suis retiré et je vous ai dit que c'était l'épaule gauche. Je n'ai plus rien à dire", a-t-il déclaré.

"Je ne veux pas parler de mes blessures. Je l'ai dit dans le passé. Je m'en tiens à cela."

Djokovic avait déclaré qu'il se sentait "presque sans douleur" après une victoire en deux sets sur Denis Kudla au troisième tour, mais le problème a refait surface face à Wawrinka lors de la première rencontre entre les deux joueurs depuis la finale, il y a trois ans.

Le numéro un mondial a été soigné avant le début du troisième set contre Wawrinka, mais a rapidement jeté l'éponge, pour la sixième fois, il a pris sa retraite lors d'un tournoi de Grand Chelem.

"C’est frustrant. Très frustrant. Ce n’est évidemment ni le premier, ni le dernier joueur à s’être blessé et à se retirer de l’un des plus grands événements sportifs", a-t-il déclaré. "Mais évidemment, je viens juste de sortir du terrain, alors bien sûr que ça fait mal.

"De toute évidence, je suis au cœur d'une situation regrettable et je dois en subir les conséquences. Et comme je l'ai dit, je ne suis ni le premier ni le dernier. La vie continue."

"Longue route devant nous"

Mais Djokovic, vainqueur de quatre des cinq derniers tournois du Slam et de 16 au total, est resté optimiste quant à ses chances de rattraper et de dépasser son rival de longue date, Roger Federer, qui détient le record de 20 titres majeurs chez les hommes.

"Ce n'est un secret pour moi que j'ai le désir et le but d'atteindre le plus de Slams et d'atteindre le record de Roger", a déclaré Djokovic.

"Mais dans le même temps, la route est longue, j'espère pouvoir jouer encore de nombreuses années. Je compte bien le faire. Je ne vois pas de fin du tout.

"Il s’agit maintenant de garder mon corps et mon esprit en forme et d’essayer de dominer ce genre d’événements majeurs et les plus importants de notre sport."

C'était la deuxième fois de la décennie que Djokovic se retirait d'un match du Grand Chelem. Il s'était retiré lors du quart de finale 2017 à Wimbledon contre Tomas Berdych, blessé au coude.

Ce revers l’a incité à l’interrompre pour le reste de la saison et à s'interroger sur son avenir. Son retour spectaculaire 12 mois plus tard a fait taire ses inquiétudes et il espère un prompt rétablissement.

"Cette saison n'est pas encore terminée", a-t-il déclaré, évoquant une année au cours de laquelle il avait ajouté un titre à l'Open d'Australie et à Wimbledon à sa collection.

"Évidemment, la saison de Grand Chelem est terminée pour moi. Je veux dire, j'ai gagné deux Chelem sur quatre et joué en demi-finale en français. J'ai eu une très bonne saison de Grand Chelem. Je ne peux pas me plaindre, pas du tout.

"Il y a beaucoup de gros tournois à venir. En termes de classement, beaucoup de points à défendre pour moi et essayer de garder ce classement au premier rang.

"J'espère juste que j'aurai une chance de faire de la compétition, car une fois que je suis en bonne santé, j'aime bien mes chances de jouer en Asie. Et aussi en saison en salle, je joue assez bien de manière historique ces deux derniers mois de l'année."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest