Nico Rosberg rebondit alors que Lewis Hamilton se bat à la pratique du Grand Prix de Singapour

Nico Rosberg a renforcé la pression sur son coéquipier de Mercedes, Lewis Hamilton, en remportant le meilleur tour en deuxième séance d'essais pour le Grand Prix de Singapour, vendredi.

Hamilton avait deux séances à oublier puisqu'il ne pouvait se classer que quatrième dans les 90 premières minutes de course et septième dans la seconde, avant de devoir jouer tôt avec un problème hydraulique.

Le tour en tour effectué par Rosberg sur le circuit de Marina Bay en 5,0 minutes en 1 minute 44,152 secondes lui a permis de rebondir après avoir chuté lors de la première séance d'essais plus tôt dans la journée.

Bernie Ecclestone, le nouveau directeur sportif de la Formule 1, et Chase Carey de Liberty Media, le nouveau président des sports, sont arrivés sur la piste à temps pour la seconde séance d'essais. Ils auraient aimé ce qu'ils ont vu lors de la spectaculaire soirée organisée dans le centre-ville de Singapour.

La course de dimanche s'annonce déjà dans une lutte à trois entre Mercedes, Ferrari et Red Bull après que Kimi Raikkonen ait terminé deuxième de la Ferrari, à seulement 0,275 seconde de Rosberg.

Puis vint le Red Bull de Max Verstappen, utilisant un nouveau moteur Renault amélioré, juste devant son coéquipier Daniel Ricciardo.

Le vainqueur de l'année dernière, Sebastian Vettel, a terminé cinquième de sa Ferrari.

Rosberg n'est qu'à deux points du leader du championnat Hamilton après des victoires consécutives en Belgique et en Italie.

La victoire lors de son 200e départ au Grand Prix dimanche ramènerait l'Allemand au sommet du classement qu'il avait mené à une étape de 43 points plus tôt dans la saison.

Mais Mercedes, bien qu’elle soit la force dominante de la Formule 1 depuis trois ans, lutte traditionnellement sur le circuit urbain plus lent de Singapour, ce qui annule son avantage en matière de puissance.

Ils n’ont pas monté sur le podium à Singapour l’année dernière, alors que Vettel devançait Ricciardo.

Beaucoup dans le paddock ont ​​pensé que les Red Bull étaient les favoris de la course de dimanche en mettant l'accent sur l'adhérence et les appuis mécaniques.

Et ils ont regardé les hommes à battre car ils avaient un doublé lors de la première séance d'essais avec les pneus ultra-rapides les plus rapides.

Mais la course de Rosberg lors de la deuxième séance aura donné de l'espoir à Mercedes pour les qualifications de samedi, mais le manque de temps sur la piste de Hamilton lui aura fait perdre une précieuse préparation pour la course.

Hamilton a pris sa retraite en 2015 après s'être qualifié que cinquième et vendredi. Il s'est plaint vendredi devant la radio de son équipe de la chaleur accablante dans le cockpit de sa voiture lors des deux séances avant de devoir se garer tôt dans son garage.

"Il fait chaud du côté droit du cockpit", se plaint Hamilton.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest