Naomi Osaka cite le "bonheur" comme motivation derrière la séparation des entraîneurs

"Tout le monde pense qu'il s'agissait d'un problème lié à l'argent, mais ce n'était pas le cas", a déclaré le joueur japonais.

"C'est l'une des choses les plus blessantes que j'ai jamais entendues.

"Je voyage avec tous les membres de mon équipe, je les vois plus que ma famille. Je ne leur ferais jamais cela.

"Je pense que ma raison est que je ne mettrais pas le succès au-dessus de mon bonheur – c'est mon truc principal."

Osaka tente de prendre la grande affaire dans l’affaire, se concentrant sur son tennis alors qu’elle est à la tête d’un terrain à Dubaï avec la finaliste de l’Open australien le mois dernier, Petra Kvitova, deuxième et ancienne troisième, Simona Halep.

"Je ne vais rien dire de mal sur lui (Bajin), je suis vraiment reconnaissant pour tout ce qu'il a fait."

Osaka a tracé une ligne sous le sujet inconfortable en ajoutant: "Si quelque chose, tu devrais le voir ou lui demander."

La jeune introvertie de 21 ans, qui a bouleversé la hiérarchie du tennis depuis 72 ans il y a un peu plus d'un an avant sa percée sous la direction de Bajin, a déclaré qu'il y avait eu un mécontentement dans l'arrangement au cours de la quinzaine à Melbourne.

"Le (licenciement) a été une sorte de brassage en Australie. Je pense que certaines personnes pourraient le voir si elles voyaient comment nous interagissions.

"Je ne voudrais pas me séparer de très mauvais termes; c'est la personne qui m'a ouvert le plus aux gens. Je ne voulais pas que ce soit vraiment difficile."

Champ chargé

Elle a confirmé que sa décision est finale et qu'elle est passée à autre chose.

"Je me suis senti vraiment heureux. Je suis entouré de gens qui se soucient vraiment de leurs problèmes. Ils ont une telle énergie positive. Je suis vraiment reconnaissant à tous ceux qui sont autour de moi en ce moment."

Elle a déclaré que la recherche d'un nouvel entraîneur va commencer dans quelques semaines: "Ce n'est pas vraiment idéal d'aller à Indian Wells (en mars) sans entraîneur.

"Tous les gens que j'ai en ce moment, ils sont tous prêts à faire ce que lui (Bajin) fait. Je ne pense pas que ce sera une si grosse affaire."

Osaka et Kvitova sont présumés pour une répétition de leur finale de l'Open d'Australie ce week-end sur les courts en dur du Golfe.

Osaka débutera au deuxième tour contre la Française Kristina Mladenovic, qui a battu la compatriote Oman Fatma Al Nabhani 6-1, 6-1 dimanche.

Le peloton est riche en talents, avec neuf des 10 meilleurs au monde, seul l’Américain Sloane Stephens, classé quatrième, sera absent.

"C'est un grand tournoi. Chaque tournoi est difficile. Et celui-ci est incroyable. Nous avons tellement de grands joueurs qui jouent ici. Bien sûr, il est toujours difficile de gagner un tournoi", a déclaré Kvitova.

La double championne de Wimbledon, Kvitova, qui obtient un laissez-passer pour le premier tour, garde un bon souvenir de Dubaï, ayant remporté le titre ici en 2013.

"J'ai raté Dubaï l'année dernière. Je suis donc heureux d'être de retour. Vous avez toujours les meilleurs souvenirs lorsque vous remportez un titre."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest