Mo Farah en route pour la finale du 5000 m

La candidature de Mo Farah pour défendre ses titres du double du monde en distance de distance a failli se décoller mercredi alors qu'il était pris dans les 200 derniers mètres de sa course sur 5000 m.

Farah, du Royaume-Uni, qui a remporté la médaille d'or samedi à 10 000 m, a gardé le contrôle de la course tout au long de la course, mais il a été pris dans le virage final, le laissant avec un pied coupé et le faisant trébucher avant de se corriger.

Farah se remémorant pour finir en deuxième position derrière le gagnant de l'Ethiopie Yomif Kejelcha, le joueur le plus rapide au monde en 2015, qui a réalisé un chrono de 13min à 19,38 secondes sous le chaud soleil du matin.

Hagos Gebrhiwet, un autre Éthiopien, a remporté la première manche, avec un temps de 13: 45.00, pour mettre en place un affrontement qui met l'eau à la bouche lors de la finale prévue pour 11h30 GMT samedi.

"Je me sentais bien. J'ai failli tomber – encore!" a ri Farah en évoquant le fait de trébucher dans la finale du 10 000 m.

"J'espère que ça ne viendra pas une troisième fois, ce serait la malchance.

"Quelqu'un vient de me prendre les jambes. C'est ma façon de courir, j'ai de grands pas en avant, donc je ne blâme personne. Ça arrive. C'est pourquoi parfois je dois juste être à l'avant ou à l'arrière ou rester à l'extérieur "

Natif de Somalie, âgé de 32 ans, les victoires dans l'heptathlon et le saut en longueur masculin par les coéquipières britanniques Jessica Ennis-Hill et Greg Rutherford avaient non seulement relâché la pression, mais avaient également mis en évidence un "esprit d'équipe incroyable".

– 'Tout peut arriver' –

"Cela ramène le super samedi avec moi-même, Jess, Greg", a-t-il déclaré, évoquant la première nuit d'action aux Jeux olympiques de Londres en 2012, au cours desquels les trois joueurs ont remporté l'or.

La victoire de Farah samedi signifierait une septième victoire consécutive sans précédent au 5000 m ou au 10 000 m lors de championnats du monde ou de Jeux olympiques remontant à 2011.

Farah a averti, cependant, qu'il ne prendrait rien pour acquis étant donné le terrain puissant.

"Vous êtes peut-être le favori mais tout peut arriver", a-t-il déclaré.

"Je pense qu'il y a trois ou quatre gars qui sont capables. Trois Ethiopiens et deux Kenyans en finale – je ne sais pas ce qui va se passer."

Le troisième Ethiopien sera l'expérimenté Imane Merga. Le partenaire d'entraînement de Farah, Galen Rupp, des États-Unis, progressera également vers la finale à 15 hommes.

Les Kenyans comprennent Caleb Ndiku, Isiah Koech et Edwin Soi, tandis que deux autres coureurs nés au Kenya représentent de nouveaux pays d'allégeance: Albert Rop, de Bahreïn, et Ali Kaya, de Turquie.

Il y aura un autre Britannique à Tom Farrell, tandis que Ryan Hill et Ben True formeront le trio américain qui complètera la formation finale aux côtés de l'Allemand Richard Ringer et du Canadien Mohammed Ahmed.

– Bolt, fonctionnalité Gatlin –

La soirée de mercredi à Beijing, les rivaux Usain Bolt et Justin Gatlin participeront aux demi-finales du 200 m, dont la finale est prévue jeudi.

Bolt a fait ses preuves lors de la bataille contre Gatlin, qui a purgé deux interdictions de dopage, lorsque l’imposant Jamaïcain a permis à l’Américaine de remporter le titre du 100 m dimanche.

Kirani James, de Grenade, tentera plus tard d’ajouter une médaille d’or mondiale à son titre olympique au 400m, mais dans ce qui est en train de se transformer en thriller, il sera poussé à la traîne par des prétendants, dont le champion en titre LaShawn Merritt.

Les autres finales de mercredi incluent le saut à la perche féminin, le 400 m haies et le 3 000 m steeple, ainsi que le javelot masculin.

Il y aura aussi des courses féminines du 200m, bien qu’il manque la gagnante du 100m, Shelly-Ann Fraser-Pryce et l’Américaine Allyson Felix, qui se sont toutes deux retirées, ouvrant la voie.

La Jamaïcaine, bien décorée, Veronica Campbell-Brown pourrait bien vouloir chanter un chant d'or en tant que paysanne, Elaine Thompson, la championne du Nigeria aux Jeux du Commonwealth, Blessing Okagbare, et la médaillée d'argent des 100 m néerlandais, Dafne Schippers, devraient briller.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest