Max Verstappen s'impose dans le rétroviseur de Lewis Hamilton

Le Néerlandais occupe la troisième place au classement des pilotes, derrière les Mercedes et Hamilton de Valtteri Bottas. Pourtant, "l'Armageddon" que les Flèches d'argent ont décrit, chez eux à Hockenheim, a incité l'équipe de Verstappen à rêver d'une plus grande gloire.

Le Néerlandais a minimisé son potentiel en championnat dimanche soir, mais le directeur sportif de Red Bull, Helmut Marko, pense que Verstappen pourrait s'emparer du titre de Hamilton.

"Je ne l'exclureais pas", a-t-il déclaré.

Hockenheim, l'horreur de Hamilton

Hockenheim a marqué la pire sortie de Hamilton depuis son arrivée à Mercedes. Après s'être interrogé sur la durabilité du Britannique et sur le style de vie épuisant de la "jet-set", Verstappen est en train de devenir l'homme à battre.

Hamilton a été malade tout au long du week-end et a bien fait de monter dans sa voiture, mais a clairement été bouleversé par sa course semée d'erreurs.

Il a terminé en dehors du top 10 mais a reçu deux points lorsque les deux voitures d’Alfa Romeo ont été pénalisées, ce qui l’a propulsé à la neuvième place.

Cela a été une mince consolation pour Mercedes un jour où Bottas s’est écrasé et l’équipe, distraite peut-être par ses propres célébrations «rétro» de 125 ans dans le sport automobile, a pris de mauvaises décisions en matière de stratégie et de pit stop.

"Nous savons qu'ils n'étaient pas assez bons et c'est pourquoi nous avons obtenu un si mauvais résultat", a déclaré le directeur technique de Mercedes, Andrew Shovlin.

Mercedes était invaincue lors des huit premières courses. Cependant, ils pourraient commencer à ressentir la pression s’ils ont un autre mauvais week-end, si Verstappen peut tourner la vis ou si les Ferrari, avec un paquet de mises à niveau plus étendu, peuvent continuer la résurgence annoncée en Allemagne.

Charles Leclerc, l'étoile montante de Ferraris, a bien débuté les qualifications avant d'être vaincu par les problèmes mécaniques persistants de Ferrari qui l'ont obligé à prendre le départ en 10ème position. Son coéquipier Sebastian Vettel a débuté en 20ème position.

Le jeune Monégasque s'est échappé sous la pluie, mais le quadruple champion Vettel a ravi son soutien à la maison en se frayant un chemin à travers le peloton pour finir deuxième devant Toro Rosso de Daniil Kvyat.

Hamilton a remporté la course l'an dernier en Hongrie depuis la pole et, s'il est guéri de sa maladie, il devrait repartir comme favori. Mais ni lui ni Mercedes ne sont invincibles, surtout si Verstappen continue à conduire de manière aussi intrépide.

"J'aime le Hungaroring", a déclaré le Hollandais.

"C’est l’une de mes pistes préférées et j’ai hâte d’y aller. C’est technique et il faut atteindre les sommets pour bien se positionner à chaque virage.

"On dirait un peu que vous conduisez une grosse voiture sur une petite piste, car elle est si étroite, mais cela ne la rend pas moins amusante.

"Toute l'équipe est impatiente de participer à cette course. C'est l'une des plus chaudes et une bonne piste pour nous. Nous allons tout donner avant les vacances d'été."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest