Mary Kom incluse dans le groupe des 10 ambassadeurs des athlètes pour les Jeux olympiques de Tokyo 2020

L’indienne de 36 ans s’est récemment surpassée comme la boxeuse la plus titrée de l’histoire des championnats du monde en décrochant sa huitième médaille de bronze, une médaille de bronze, lors de la dernière édition de cet événement chapeauté en Russie. Elle est également médaillée de bronze olympique dans la catégorie des 51 kg, en plus d’être une quintuple championne d’Asie et une médaillée d’or aux Jeux du Commonwealth et des Jeux asiatiques.

"Une femme et un homme ambassadeur par région assumeront le rôle de dialogue avec la communauté de la boxe en personne et sous forme numérique", a déclaré le CIO dans un communiqué.

"Ils aideront également le groupe de travail de boxe (BTF) à prendre en compte la voix des athlètes dans tous les domaines de sa planification pour les épreuves de qualification et le tournoi de boxe aux Jeux olympiques de Tokyo 2020", a-t-il ajouté.

La boxe a été dans la tourmente administrative après que le Comité international olympique (CIO) ait privé l’AIBA (Association internationale de boxe) de son droit de mener la compétition olympique plus tôt cette année, prenant le contrôle intégral du processus de qualification, même.

Le CIO a affirmé que l'AIBA n'avait pas réussi à mettre de l'ordre dans ses affaires en ce qui concerne l'intégrité administrative et la gestion des finances.

"Dans tout le travail du groupe de travail sur la boxe, nous voulons accorder la priorité aux boxeurs. Nous sommes ravis de ce groupe d'athlètes divers et inspirants qui composent les ambassadeurs des athlètes …", a déclaré Morinari Watanabe, membre du CIO et président de la Groupe de travail de boxe.

"… attendons avec impatience de travailler en étroite collaboration avec eux dans tous les domaines de nos décisions et de la planification de nos événements pour nous assurer que les athlètes ne sont pas seulement au centre de notre travail, mais également activement impliqués dans celui-ci", a-t-il ajouté.

La création d'un groupe d'ambassadeurs d'athlètes a été annoncée en août dernier. Ils devaient être nommés pour la première fois par le Comité national olympique (CNO), la commission des athlètes du CNO et la fédération nationale (FN).

Autres exigences: avoir participé à des compétitions internationales au cours des quatre dernières années, être né au plus tard le 31 décembre 2001; être un boxeur amateur ou professionnel; et de n'avoir encouru aucune mesure ou sanction en relation avec une violation de la Charte olympique, du code d'éthique du CIO et du Code mondial antidopage.

Le groupe des ambassadeurs des athlètes:

Hommes: Lukmo Lawal (Afrique), Julio Cesar La Cruz (Amériques), Jianguan Asiahu (Asie), Vasyl Lamachenko (Europe), David Nyika (Océanie).

Femmes: Khadija Mardi (Afrique), Mikaela Mayer (Amériques), MC Mary Kom (Asie), Sarah Ourahmoune (Europe), Shelley Watts (Océanie).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest