Magnus Cort Nielsen remporte la 15ème étape, Geraint Thomas toujours au Tour de France Jaune

"Je me sens très bien. Les journées comme aujourd'hui sont toujours un peu drôles parce que vous ne voulez pas vraiment pousser. Vous voulez récupérer le plus possible", a déclaré Thomas.

Le Gallois âgé de 32 ans, cependant, a refusé de spéculer sur le fait de savoir si lui et non Froome mènerait leur charge sur les étapes décisives suivantes dans les montagnes des Pyrénées.

"Non, honnêtement, je n'y pense pas", a ajouté Thomas.

"Je prends chaque jour comme il se présente. J'attends avec impatience le jour de repos, puis la prochaine étape, la prochaine montée, et je continue à faire ce que nous faisons."

Astana, quant à elle, a pleinement profité de ce qui allait être une étape de transition avant trois jours difficiles dans les Pyrénées à partir de mardi.

Nielsen était l’un des deux pilotes Astana qui s’est battu pour faire partie d’un groupe dissident de 29 coureurs, aux côtés de son compatriote Michael Valgren.

Et lorsqu’il s’agissait des derniers kilomètres, le débutant s’est emparé de la course.

Nielsen a d'abord souligné ses ambitions à 8 km de l'arrivée en contrant rapidement les efforts de l'Italien Domenico Pozzovivo.

Et deux kilomètres plus loin, Nielsen n'a pas tardé à rejoindre les Néerlandais Bauke Mollema (Trek) et Jon Izagirre (Bahreïn) lorsqu'ils ont laissé cinq de leurs compagnons d'échappée derrière eux.

Un manque de coopération dans leur sillage signifie que le trio a été autorisé à créer un avantage insurmontable sur les derniers kilomètres.

Nielsen, 25 ans, était tout simplement imbattable après avoir lancé son sprint un peu moins de 300 m de l'arrivée, Izagirre terminant deuxième et Mollema troisième.

"Je savais que j'avais les jambes pour gagner et que je serais le plus rapide sur la ligne, mais j'ai quand même gardé de la poudre sèche au cas où", a déclaré le Danois de 25 ans.

C'est la deuxième victoire consécutive d'Astana sur la course après que l'Espagnol Omar Fraile ait réussi une attaque audacieuse lors de la dernière montée de l'étape 14 pour s'imposer à Mende.

Mais Fraile et Nielsen pourraient désormais être amenés à mettre de côté leurs ambitions personnelles pour aider leur prétendant au podium, Jakob Fuglsang, neuvième au classement général à 6:14.

"Nous avons pris la décision de cibler les victoires d'étape ces deux derniers jours, mais notre priorité est de garder Jakob au sommet de la hiérarchie au classement général", a déclaré Nielsen.

Après la journée de repos de lundi, la course reprendra lorsque la 16e étape prendra le peloton de Carcassone sur cinq ascensions classées et sur 218 km de la descente à Bagnères-De-Luchon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest