L'OP Jaisha a dit non à des rafraîchissements personnalisés, selon l'entraîneur Nikolai Snesarev

La controverse suscitée par la marathonienne OP Jaisha a pris une tournure intéressante avec son entraîneur personnel Nikolai Snesarev affirmant qu'elle-même avait dit non quand elle lui avait demandé si elle aurait besoin d'un rafraîchissement personnalisé pendant la course aux Jeux olympiques de Rio.

Le Biélorusse Nikolai a déclaré qu'il avait dit aux responsables indiens de l'athlétisme après lui avoir précisé qu'elle n'aurait pas besoin de rafraîchissements personnalisés pendant la course.

Jaisha, détenteur du record national, avait affirmé que les officiels de la Fédération de l’athlétisme de l’Inde n’avaient pas prévu d’eau et de boissons énergisantes pendant la course sous une chaleur torride et qu’elle avait failli mourir en courant, réclamation démentie par la AFI.

Nikolai a déclaré que Jaisha n’avait jamais utilisé de boissons personnalisées lors de compétitions marathon et elle a répondu par un non catégorique quand il lui demandait si elle en aurait besoin à Rio.

"Un jour avant la course, Radhakrishnan Nair (entraîneure en chef adjointe) m'a demandé si elle (Jaisha) aurait besoin d'un rafraîchissement individuel ou de boissons pour la course. J'ai demandé à Jaisha si elle utiliserait des boissons personnalisées ou de l'eau ordinaire fournie par les organisateurs. Elle a Ensuite, j'ai dit à Nair qu'elle n'aurait pas besoin de rafraîchissement personnalisé et qu'elle préférait de l'eau pure. C'est tout ", a déclaré Nikolai à PTI, du Centre SAI de Bangalore où il est actuellement basé.

"Jaisha n'avait jamais consommé de boisson individuelle pendant les compétitions depuis le début de ses préparations pour les Jeux olympiques et elle n'avait couru qu'avec de l'eau normale. Elle n'a utilisé que de l'eau normale fournie par les organisateurs aux Championnats du monde à Beijing en août de l'année dernière. Toute l'année 2016, Jaisha n’a pas utilisé de boissons personnalisées lors des compétitions ", at-il ajouté.

"Mais pour plus de clarté, comme je voulais le préciser à Jaisha, je lui ai demandé si elle aurait besoin de boire un verre ou de courir avec de l'eau normale à Rio. Elle a dit qu'elle ne courrait qu'avec de l'eau normale fournie par les organisateurs", a déclaré l'entraîneur expérimenté.

Jaisha, qui s'est évanouie à la ligne d'arrivée après avoir terminé la course en 89e position, avait affirmé qu'il n'y avait pas d'eau, de boissons de récupération et de rafraîchissements pour elle et qu'elle n'avait eu de l'eau qu'une fois sur 8 km.

Selon les dernières informations, l'athlète du Kerala, âgée de 33 ans, qui a remporté la médaille d'argent au 1500 m aux Jeux asiatiques de 2014, a blâmé Nikolai, affirmant qu'il avait dû dire aux officiels de l'AFI qu'elle aurait besoin d'un rafraîchissement personnalisé.

Kavita Raut, la deuxième Indienne dans la mêlée dans cette course marathon, a confirmé que les responsables de l'AFI lui avaient demandé si elle avait besoin de rafraîchissements personnalisés auxquels elle avait également refusé, car elle ne les avait jamais utilisés auparavant.

Quand on lui a demandé si les organisateurs de la course de Rio avaient prévu suffisamment d’eau, Nikolai a laissé entendre que ce n’était pas le cas.

"Je n'ai pas couru la course et je n'ai pas suivi Jaisha pendant les 42 km. Comment le faire? Alors, je ne saurais pas connaître la situation exacte. Il semblerait de loin que l'eau organisée par les organisateurs était suffisante. aussi bon que le vôtre regarder à la télévision.

"Mais j’avais parlé à des coureurs ayant pris part à la course, qui ont terminé aux alentours de la 70e et moins parmi les 157 coureurs et qui ont couru derrière le peloton de tête et leurs entraîneurs. Ils ont dit que l’eau était là, mais après la marque des 25 à 30 km C’est ce que ces coureurs et entraîneurs ont dit. Je n’ai aucun moyen de vérifier ce qu’ils ont dit ", at-il ajouté.

"Quand j'ai parlé à Jaisha après la course, elle a également dit la même chose, à savoir que l'eau disponible n'était pas suffisante dans la deuxième partie du parcours après environ 25-30 km", a-t-il ajouté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest