L'IAAF condamne à mort des scandales de corruption liés au dopage

La commission d'éthique de l'IAAF a interdit jeudi à vie à Valentin Balakhnichev, ancien trésorier du Conseil mondial des forces armées, et au fils de l'ancien président Lamine Diack, de s'être livrés à des pots-de-vin destinés à couvrir des manquements au dopage commis par des athlètes russes. (Lire la suite en athlétisme)

La commission a également ordonné l'interdiction à vie de l'ancien entraîneur russe Alexei Melnikov et une suspension de cinq ans à l'encontre de l'ancien médecin antidopage de l'organisme mondial Gabriel Dolle.

"Toute sanction moindre ne respecterait pas la gravité de leurs infractions", a déclaré la commission en annonçant les interdictions.

Papa Massata Diack, Balakhnichev et Melnikov sont également passibles d’une amende allant de 15 000 à 25 000 dollars (13 800 à 23 000 euros).

Papa Massata Diack et son père Lamine Diack, président sortant de l'IAAF en août, et Balakhnichev sont tous sous enquête de la police française pour des centaines de milliers de dollars versés pour dissimuler des infractions de dopage.

Lamine Diack aurait reçu un million d'euros (1,1 million de dollars) à lui seul. Son fils a agi en tant que consultant en marketing auprès de l'Association internationale des fédérations d'athlétisme (IAAF) jusqu'à ce qu'il soit contraint de démissionner face aux scandales.

La commission d'éthique de l'IAAF a enquêté sur des accusations selon lesquelles la coureuse russe Liliya Shobukhova, qui avait remporté le marathon féminin des Jeux olympiques de Londres en 2012, avait versé plus de 600 000 dollars pour couvrir ses infractions de dopage.

Selon les témoignages, quelque 300 000 euros (325 000 dollars) ont été remboursés à Shobukhova par l'intermédiaire d'une société de Singapour en 2014 dans le but d'obtenir son silence sur les pots-de-vin.

Mais Shobukhova a tourné le lanceur d'alerte pour l'Agence mondiale antidopage (AMA), qui enquête sur le dopage généralisé bénéficiant du soutien de la Russie.

La Russie a été suspendue par l'IAAF et fait maintenant face à une course contre la montre qui sera réadmise à temps pour les Jeux olympiques de Rio de Janeiro en août.

Shobukhova purge actuellement une interdiction réduite pour ses échecs en matière de dopage.

L'AMA publiera un nouveau rapport sur le dopage dans l'athlétisme le 14 janvier, qui devrait impliquer de nouveaux pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest