Lewis Hamilton va prendre une pénalité de grille moteur au GP de Belgique

Le leader du championnat du monde, Lewis Hamilton, a confirmé jeudi qu'il prévoyait une pénalité pour changement de moteur lors du Grand Prix de Belgique ce week-end.

Le Britannique, âgé de 31 ans, qui mène son coéquipier Mercedes Nico Rosberg de 19 points lors de la course au titre cette année avec neuf courses à disputer, a déclaré qu'il ferait de son mieux pour limiter les dégâts et espérait terminer à la quatrième place s'il commencé à l'arrière de la grille.

Le triple champion en titre a déjà utilisé son cinquième et dernier turbo et MGU-H (moteur-générateur-chaleur) et prendra automatiquement une pénalité dès qu'il aura la possibilité de prendre sa sixième unité.

"Autant que je sache, nous allons prendre la pénalité ce week-end", a-t-il déclaré à la presse lors d'une conférence de presse d'avant-course, la première depuis la pause estivale traditionnelle de la Formule 1 en Europe.

"Naturellement, nous avons déjà discuté des pénalités de moteur qui entreront en jeu, bien sûr, mais je ferai tout ce que je peux pour en minimiser l’impact.

"Sinon, au-delà de cette pénalité, que je finirai par prendre, je pense que je serai capable de poursuivre sur la lancée que j'avais avant la pause."

Hamilton a remporté quatre victoires consécutives en juillet avant les vacances d'été et a remporté six des sept dernières courses. Il a dit qu'il ferait de son mieux.

"Je pense que l'objectif est de gagner, mais ce sera très dur. L'écart s'est réduit entre les autres voitures. Nous en sommes à la troisième année de cette évolution et je pense que Red Bull est très rapide, pareil à Ferrari.

"Il sera plus difficile que l'an dernier ou l'année précédente de grimper sur le terrain, il s'agira donc de minimiser les dégâts résultant d'une pénalité."

Hamilton fait face à une pénalité après une série de pannes de moteur en début de saison.

Lorsqu'on lui a demandé s'il en voulait à l'équipe, il a toujours estimé qu'il faisait partie de l'équipe.

"C’est un sport d’équipe, alors nous gagnons et perdons ensemble en équipe. Parfois, ce n’est pas simplement une erreur, mais une chose qui se produit.

"Je ne considère pas cela du tout comme une incompétence. Je le considère comme une expérience d'apprentissage car nous avons appris des problèmes et qu'ils ne se reproduiront plus", a ajouté Hamilton, qui a également déclaré qu'il avait voyagé dans au moins six pays. ou sept "pays différents pendant ses trois semaines de vacances.

Quand on lui a demandé s’il pouvait gagner la course de dimanche depuis le fond de la grille, il a répondu: "Très difficile … peu probable. Mais ne dites jamais jamais … Alors je vais y aller!"

S'il remportait la 60e course du Grand Prix de Belgique, ce serait sa 50e victoire. Un exploit auquel il n'aurait jamais rêvé quand il était tombé amoureux de la Formule 1 alors qu'il regardait la télévision.

"Je ne m'attendais pas à cela ni à penser à une 50e victoire et je me pince encore tous les jours où je suis ici en Formule Un", a déclaré Hamilton.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest