Les organisateurs des Jeux olympiques de Tokyo discuteront des remarques sexistes du chef: rapports


Les organisateurs des Jeux Olympiques de Tokyo prévoient de se rencontrer cette semaine pour discuter de leur réponse aux commentaires sexistes de leur patron qui ont incité des centaines de volontaires à abandonner, ont annoncé mardi des rapports. Le chef de Tokyo 2020, sujet à la gaffe, Yoshiro Mori, 83 ans, a déclenché un tollé au Japon et à l’étranger la semaine dernière lorsqu’il a déclaré que les femmes parlaient trop lors des réunions.

Il s’est excusé pour les commentaires mais a refusé de démissionner, et le Comité international olympique dit qu’il considère que l’affaire est close.

Kyodo News et le diffuseur FNN ont rapporté mardi que le comité d’organisation de Tokyo 2020 prévoyait de se réunir plus tard cette semaine pour discuter de sa réponse.

Environ 390 volontaires olympiques et paralympiques, sur environ 80000 recrutés pour les Jeux reportés de la pandémie de cet été, ont déclaré qu’ils ne participeraient plus à la suite des commentaires de Mori, ont annoncé lundi soir les rapports.

Deux personnes se sont retirées du relais de la torche et environ 4000 personnes ont porté plainte auprès des organisateurs au sujet des commentaires de Mori, selon la chaîne publique NHK.

Tokyo 2020 n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire.

Mori s’est excusé jeudi et a déclaré qu’il souhaitait se rétracter, mais qu’il est ensuite devenu sur la défensive lorsqu’il a été interrogé, insistant sur le fait qu’il avait entendu des plaintes selon lesquelles les femmes parlaient longuement.

«J’entends souvent ces choses», a-t-il insisté. « Je ne parle pas beaucoup aux femmes récemment, donc je ne sais pas. »

La gouverneure de Tokyo, Yuriko Koike, a déclaré qu’elle était restée « sans voix » par les commentaires de Mori, tandis que le chef du Comité olympique japonais, Yasuhiro Yamashita, a déclaré que ces remarques étaient inappropriées mais ont cessé de l’appeler à démissionner.

Promu

La superstar japonaise du tennis Naomi Osaka a qualifié ces propos d ‘ »ignorants » samedi.

La ligne est le dernier casse-tête pour les organisateurs déjà aux prises avec l’inquiétude du public à propos des Jeux, avec des sondages montrant que plus de 80% des Japonais s’opposent à la tenue de l’événement cet été.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest