L'entraîneur de Bajrang Punia décroche un contrat avec la Fédération indienne de lutte jusqu'aux Jeux olympiques de 2020

La Fédération indienne de lutte (WFI) a recruté l'entraîneur de Bajrang Punia, Shako Bentinidis, en lui proposant un contrat jusqu'aux Jeux olympiques de Tokyo de 2020 et a également nommé le Russe Murad Gaidarov pour aider Deepak Punia et Ravi Dahiya. Bentinidis était attaché à la JSW et la WFI était toujours intéressée par les services du géorgien. Betinidis avait refusé l'offre plus tôt, mais n'avait pas d'autre choix que de se prosterner devant la Fédération, qui n'était pas contente de lui et envisageait de trouver un nouvel entraîneur pour Bajrang.

Il y avait eu des plaintes selon lesquelles Bajrang avait critiqué WFI pour son style de travail et la Fédération avait fait objection à cela.

En dehors de cela, Bentinidis avait protesté contre une décision de quatre points lors de la défaite en demi-finale de Bajrang au Championnat du Monde, ce qui, selon le WFI, aurait privé l’Indien de sa participation au combat pour la médaille d’or.

Wilfredo Garcia a été jugé pendant quelques jours, mais Bajrang, qui a remporté sa troisième médaille du championnat du monde à Nur Sultan, n’est pas convaincu de l’embauche du Cubain.

"Le Géorgien était sous pression depuis que WFI faisait pression sur Bajrang pour qu'il change d'entraîneur. Bajrang a déclaré à WFI que Bentinidis lui convenait le mieux, ce à quoi la Fédération a souscrit, mais a posé la condition selon laquelle Bentinidis doit se soumettre à eux", a déclaré une source.

Le secrétaire adjoint du WFI, Vinod Tomar, qui avait auparavant nié que WFI cherchait un nouvel entraîneur pour Bajrang, a déclaré que Bentinidis avait été nommé à la demande de Bajrang.

"Nous voulons simplement que nos lutteurs remportent des médailles aux Jeux de Tokyo. Bajrang voulait s'entraîner uniquement avec Shako (Bentinidis), alors nous l'avons engagé", a déclaré Tomar.

Manisha Malhotra de JSW a déclaré qu'il s'agissait d'une transition et qu'ils n'avaient pas mis fin à Bentinidis.

"Grâce à cela, WFI aura un contrôle direct sur Shako. Nous n'avions aucune objection à cela. Il n'y avait aucune raison de le renvoyer, il a placé Bajrang au rang de premier rang mondial. Oui, il est difficile à gérer, mais vous ne pouvez pas l'ignorer. le bon travail qu’il a fait avec Bajrang ", at-elle déclaré.

Il a été appris que WFI verserait 5 000 dollars par mois à Bentinidis et à Gaidarov, médaillé d’argent des Jeux olympiques de Beijing.

Punia (86 kg) et Dahiya (57 kg) avaient respectivement remporté les médailles d’argent et de bronze au Nur Sultan et seraient des médaillés potentiels pour les Jeux de Tokyo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest