Le soulagement de l’Open d’Australie en tant que joueurs, les officiels sont négatifs pour le coronavirus


Un blitz de tests de l’Open d’Australie n’a révélé aucun nouveau cas de coronavirus, ont déclaré vendredi les organisateurs, remettant les préparatifs du tournoi du Grand Chelem sur les rails après une peur de Covid. La planification de la majeure de tennis d’ouverture de l’année a été perturbée lorsqu’un travailleur de l’un des hôtels désignés du tournoi a été infecté par le virus. Quelque 507 joueurs et officiels ont reçu l’ordre de passer des tests et de s’isoler jusqu’à ce qu’ils reçoivent leur résultat, avec six tournois d’échauffement suspendus jeudi. Mais ils ont tous été dégagés vendredi alors que l’action reprenait à Melbourne Park.

« Tous les tests menés hier sur les participants à la quarantaine AO ​​(Open d’Australie) ont donné des résultats négatifs », a déclaré un tweet sur le compte Twitter officiel du tournoi.

L’accumulation rocheuse de l’Open d’Australie a souligné les difficultés du sport international pendant la pandémie, alors que les organisateurs des Jeux olympiques se débattent avec les préparatifs des Jeux de Tokyo qui commencent en juillet.

Les autorités de l’État et le public australien sont extrêmement méfiants à l’égard des cas de coronavirus après que Melbourne a passé quatre mois en lock-out jusqu’à fin octobre.

L’État de Victoria avait passé 28 jours sans infection contractée localement avant le dernier cas, ce qui a entraîné un resserrement des restrictions concernant le port de masques.

Malgré la peur, le patron de l’Open d’Australie, Craig Tiley, a déclaré qu’il était convaincu que les fans pourraient toujours assister aux matchs cette semaine et à l’Open d’Australie, qui débutera lundi.

« Les spectateurs continueront d’être autorisés sur le site et nous vendons toujours des billets », a-t-il déclaré vendredi.

«Le site sera un endroit extrêmement sûr. Il y a des contrôles de santé, un suivi des contacts mis en place, divisé en zones, une distance physique.

« À ce stade, il n’y a pas de changement dans notre position sur les foules. »

Des foules quotidiennes de 25 000 à 30 000 personnes sont autorisées à l’Open d’Australie, ce qui équivaut à environ la moitié de la fréquentation de l’année dernière.

Agitation du Grand Chelem

L’Open d’Australie devait initialement commencer le 18 janvier, mais les règles strictes de quarantaine du pays ont forcé Tennis Australia et le gouvernement de l’État de Victoria à repenser.

Après avoir supposé qu’il pourrait être retardé jusqu’en mars, le tournoi a finalement été reporté de trois semaines au 8 février.

Plus de 1000 joueurs, entraîneurs et officiels se sont finalement rendus en Australie en grande partie exempte de virus le mois dernier, suscitant des plaintes de certains d’entre eux au sujet des conditions qu’ils ont été forcés de subir pendant leur verrouillage.

Alors que la plupart des joueurs ont été autorisés à s’entraîner pendant cinq heures, 72 ont été confinés dans leurs chambres d’hôtel 24 heures sur 24 après la détection de huit cas positifs de Covid-19 sur les vols charters. L’Espagnol Paula Badosa était le seul joueur parmi eux.

Le jeu a commencé une heure tôt vendredi avec des affrontements WTA réduits à deux sets et un super bris d’égalité au lieu de leurs trois sets habituels pour alléger l’arriéré après la suspension de jeudi.

Promu

Serena Williams et le numéro un mondial Ashleigh Barty et Novak Djokovic figuraient parmi les vainqueurs de vendredi, mais la championne de l’Open d’Australie Sofia Kenin s’est écrasée.

L’Open d’Australie sera le troisième tournoi du Grand Chelem organisé pendant la pandémie, après l’annulation de Wimbledon l’année dernière, l’Open de France a été retardé et l’US Open s’est déroulé à huis clos.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest