Le Comité international olympique « choqué » par l’exécution du lutteur iranien Navid Afkari

Le président du CIO, Thomas Bach, avait demandé grâce pour Navid Afkari.© AFP


Le Comité international olympique s’est dit « choqué » par l’exécution, samedi, d’un jeune lutteur iranien pour le meurtre d’un employé du secteur public lors de manifestations antigouvernementales en 2018. Navid Afkari a été exécuté dans une prison de la ville de Shiraz, au sud de l’Iran, quelque chose le CIO a dit que c’était « une très triste nouvelle ». « Le CIO est choqué par cette annonce aujourd’hui », a-t-il ajouté.

Le président du CIO, Thomas Bach, avait lancé « des appels personnels directs au guide suprême et au président de l’Iran cette semaine et a demandé grâce pour Navid Afkari, tout en respectant la souveraineté de la République islamique d’Iran ».

« Il est profondément bouleversant que les appels des athlètes du monde entier et tout le travail en coulisse du CIO, en collaboration avec le CNO d’Iran, United World Wrestling et la Fédération nationale iranienne de lutte, n’aient pas atteint notre objectif.

« Nos pensées vont à la famille et aux amis de Navid Afkari. »

Afkari, 27 ans, avait été reconnu coupable d ‘«homicide volontaire» pour avoir poignardé à mort Hossein Torkman, un employé du service des eaux, le 2 août 2018, selon la justice iranienne.

Promu

Shiraz et plusieurs autres centres urbains de la République islamique ont été le théâtre ce jour-là de manifestations antigouvernementales et de manifestations contre les difficultés économiques et sociales.

Des rapports publiés à l’étranger indiquent qu’Afkari a été condamné sur la base d’aveux diffusés à la télévision après avoir été extorqué sous la torture, ce qui a déclenché des campagnes en ligne de soutien à sa libération.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest