Le chef de la Fédération internationale de tennis ne veut pas « punir un milliard de Chinois » à cause de Peng Shaui

Le président de la Fédération internationale de tennis, David Haggerty, a déclaré dimanche que son organisation ne boycotterait pas la Chine à propos de l’affaire Peng Shuai car « nous ne voulons pas punir un milliard de personnes ». La WTA, qui contrôle le football féminin, a suspendu la semaine dernière tous les tournois en Chine au milieu de ce que son président a qualifié de « sérieux doutes » quant à la sécurité de la joueuse chinoise Peng, qui a accusé un haut dirigeant du Parti communiste d’agression sexuelle. Le président et PDG de la WTA, Steve Simon, a déclaré que cette décision – qui pourrait coûter des centaines de millions de dollars à la WTA – avait le « plein soutien » du conseil d’administration de la tournée.

Cependant, l’ATP, qui régit le tennis masculin, a refusé de suivre l’exemple de la WTA.

Maintenant, l’ITF, l’instance dirigeante du tennis, a également rejeté une telle décision.

« En tant qu’instance dirigeante du tennis, nous soutenons tous les droits des femmes », a déclaré Haggerty à la BBC.

« Les allégations (de Peng) doivent être examinées, et nous continuerons à travailler dans les coulisses et directement pour résoudre ce problème.

« Mais vous devez vous rappeler que l’ITF est l’organe directeur du sport dans le monde entier, et l’une des choses dont nous sommes responsables est le développement de la base.

« Nous ne voulons pas punir un milliard de personnes, nous continuerons donc à organiser nos événements juniors dans le pays et nos événements seniors qui sont là pour le moment. »

Peng, 35 ans, championne de double de Wimbledon et de Roland-Garros, a allégué que l’ancien vice-premier ministre chinois Zhang Gaoli, aujourd’hui âgé de 70 ans, l’avait forcée à avoir des relations sexuelles au cours d’une relation intermittente de plusieurs années.

La position de la WTA a été largement soutenue par certains des plus grands noms du sport.

Promu

Le numéro un mondial masculin et 20 fois champion du Grand Chelem Novak Djokovic a qualifié la suspension des tournois de « très audacieuse et très courageuse ».

Billie Jean King, 12 fois vainqueur du Grand Chelem en simple et porte-parole des droits des femmes, a tweeté que la WTA était « du bon côté de l’histoire ».

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest