L'AIBA nomme son vice-président en tant qu'observateur aux élections indiennes de boxe

L'Association internationale de boxe (AIBA) a élu Edgar Tanner, vice-président de la zone Océanie, observateur aux très attendues élections de la Fédération de boxe de l'Inde (BFI) qui se dérouleront dimanche à Mumbai.

Tanner, un Australien, arrivera à Mumbai samedi.

"L'AIBA sait à quel point ces élections sont vitales pour l'Inde et a donc décidé de nommer un vice-président pour superviser les élections. M. Edgar Tanner va arriver demain", a déclaré à PTI un haut responsable.

La boxe indienne vise une renaissance administrative avec les élections, qui constitueraient le BFI, un deuxième organe directeur qui se formera au cours des quatre dernières années.

À la fin du délai de retrait des candidatures, la course au poste de président a été réduite à deux: Ajay Singh d'Uttarakhand et Rohit Jain de Delhi, après Rajesh Bhandari de Himachal Pradesh et Rakesh Thakran de Haryana, qui ont retiré leurs noms.

Thakran, cependant, est resté dans la mêlée pour la position du secrétaire général avec Lenny D'Gama de Goa et Jay Kowli du Maharashtra. Nirmolak Singh, du Jammu-et-Cachemire, s'est retiré de la course.

Hemanta Kumar Kalita d'Assam a mis la main sur le poste de trésorier après le retrait de John Karhshing de Meghalaya.

Swapan Banerjee, le frère de Mamta Banerjee, ministre en chef du Bengale occidental, a été élu secrétaire de zone de la zone Est.

Auparavant, cinq vice-présidents et deux secrétaires de zone avaient également été élus sans opposition.

Le sport était à l'origine géré par la Fédération indienne de boxe amateur (IABF), qui a pris fin pour manipulation lors des élections de 2012.

Le prochain organe à prendre en charge était Boxing India en 2014, mais il n'a pas pu rester en poste pendant un an et a été dissous à la suite d'une révolte des unités de l'Etat.

L’affrontement officiel a fait très mal au sport. Les boxeurs ont été privés de toute exposition étrangère cruciale au cours des quatre dernières années.

Seuls trois hommes se sont qualifiés pour les Jeux olympiques de Rio, ne remportant aucune médaille, alors qu'aucune des boxeuses n’a pu se qualifier pour la pièce maîtresse.

HC refuse une audience urgente sur le plaidoyer de l'IABF

La Haute Cour de Delhi a refusé vendredi de donner une audition urgente à un appel de la Fédération indienne de boxe amateur (IABF) demandant la suspension des prochaines élections pour constituer la Fédération de boxe de l'Inde (BFI).

La demande de suspension ex parte de l'élection du 25 septembre au comité exécutif de BFI a été mentionnée devant un collège de juges Indira Bannerjee et VK Rao, qui ont refusé de l'énumérer aujourd'hui, affirmant qu'il n'y avait aucune urgence et que l'affaire serait soulevée en temps utile.

La demande urgente a été proposée par le président de l'IABF, Abhishek Matoria, affirmant que "des dommages irréparables" seraient causés si les élections avaient lieu le 25 septembre à Mumbai.

En l'absence de répit à Matoria, les élections se dérouleraient comme prévu et permettraient de mettre fin à une impasse administrative vieille de quatre ans dans la boxe indienne, ce qui a pratiquement entravé les progrès de ce sport dans le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest