Kiren Rijiju: le gouvernement indien n'a rien à dire sur le lien entre l'Inde et la Coupe Davis au Pakistan

Le ministre des Sports, Kiren Rijiju, a déclaré lundi que le gouvernement n'avait pas son mot à dire quant à savoir si l'Inde devrait participer à la rencontre de la Coupe Davis au Pakistan le mois prochain, car l'événement n'est pas un engagement bilatéral. La participation de l'Inde à la rencontre de la Coupe Davis du Groupe 1 de la Zone Asie, qui se déroulera les 14 et 15 septembre à Islamabad, est incertaine en raison des fortes tensions politiques avec le Pakistan. Le pays a dégradé ses relations diplomatiques avec l'Inde après la suppression des dispositions de l'article 370 accordant un statut spécial au Jammu-et-Cachemire et la transformation de l'État en un territoire de l'Union.

"S'il s'agit d'un événement sportif bilatéral, le fait que l'Inde joue ou non avec le Pakistan devient alors une décision politique. Mais la Coupe Davis n'est pas bilatérale et est organisée par un organisme sportif mondial", a déclaré Rijiju en marge d'un événement du ministère de la Défense nationale. affaires de la jeunesse.

"L'Inde étant signataire de la charte olympique. Par conséquent, le gouvernement indien ou la fédération nationale n'a pas son mot à dire sur la participation de l'Inde ou non", a-t-il ajouté.

L’AITA (All India Tennis Association) cherchera un lieu neutre pour cette rencontre, mais son homologue pakistanais a fait savoir dimanche qu’elle n’accepterait pas de changement, les préparatifs étant déjà en cours à Islamabad.

L'AITA évoquera les tensions diplomatiques et les problèmes de sécurité tout en cherchant à changer de lieu de réunion de la part de la Fédération internationale de tennis (ITF).

Aucune équipe indienne de la Coupe Davis n’est allée au Pakistan depuis 1964 et les relations bilatérales de cricket entre les deux pays sont en sommeil depuis l’attaque terroriste de 2008 à Mumbai.

Depuis 2017, le Pakistan a disputé quatre de ses cinq matchs à domicile à Islamabad, accueillant la Corée, la Thaïlande, l'Ouzbékistan et l'Iran. Hong Kong avait refusé de se rendre au Pakistan en 2017, ce qui leur avait permis de se déplacer.

La dernière fois que le Pakistan a joué dans une salle neutre, c'était lorsqu'il a accueilli la Chine à Colombo en 2016.

En 2015, le Pakistan a joué ses deux matchs à domicile dans des lieux neutres. Ils ont joué au Taipei chinois en Turquie tout en accueillant le Koweït à Colombo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest