Jwala Gutta se joint au mouvement #MeToo et se dit "harcelée mentalement"

Le mouvement #MeToo sur diverses plateformes de médias sociaux a conquis le monde. Mardi, l'ancienne joueuse de badminton, Jwala Gutta, a raconté son histoire de "harcèlement mental" sur Twitter. Elle a révélé qu'elle avait été "mise à la porte" de l'équipe nationale alors qu'elle était très performante. La femme de 35 ans n'a toutefois pas révélé l'identité de la personne derrière son éviction, ajoutant que ses parents avaient également été menacés et harcelés.

"Peut-être que je devrais parler du harcèlement mental que j'ai dû subir … # metoo", a tweeté Jwala Gutta. "Depuis 2006, depuis que cette personne est devenue chef, il m'a jeté hors de l'équipe nationale malgré le fait que je sois champion national. La dernière en date a été mon retour de Rio. J'étais de nouveau absent de l'équipe nationale. Une des raisons pour laquelle j'ai arrêté de jouer ! "

"Alors, quand cette personne n'a pas réussi à me toucher … il a menacé mes partenaires, les harcelé, s'est assuré de m'isoler de toutes les manières. Même après Rio, celui avec qui je devais jouer mélangé était menacé. Et je vient d’être renvoyée de l’équipe ", at-elle tweeté.

Le lauréat d'Arjuna avait remporté une médaille d'or dans la catégorie double mixte des Jeux de l'Asie du Sud en 2016.

Aux Jeux du Commonwealth, elle a remporté une médaille d'or, deux médailles d'argent et une de bronze.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest