Jeux paralympiques de Tokyo : le lancer de disque de Vinod Kumar « en cours de révision » après une protestation contre la classification dans la catégorie F52

Laissé au lit pendant près de 10 ans après être tombé d’une falaise, le lanceur de disque indien Vinod Kumar a scénarisé une étonnante histoire de résilience en remportant une médaille de bronze dans l’épreuve masculine F52 des Jeux paralympiques, mais une manifestation a suspendu ses célébrations pour le moment . L’homme de 41 ans de la BSF, dont le père militaire a été blessé pendant la guerre indo-pakistanaise de 1971, a réalisé un meilleur lancer de 19,91 m pour terminer troisième derrière Piotr Kosewicz (20,02 m) de Pologne et Velimir Sandor (19,98 m) de Croatie. Cependant, le résultat a été contesté par certains autres concurrents, qui se sont opposés à son classement dans la catégorie F52. Les motifs de la protestation ne sont pas clairs car le processus s’est achevé le 22 août.

« Les résultats de cette épreuve sont actuellement en cours d’examen en raison de l’observation du classement en compétition. La cérémonie des vainqueurs a été reportée à la séance du soir du 30 août », peut-on lire dans un communiqué des organisateurs des Jeux.

F52 est destiné aux athlètes ayant une puissance musculaire réduite, une amplitude de mouvement restreinte, une déficience des membres ou une différence de longueur des jambes, les athlètes concourant en position assise avec une lésion de la moelle cervicale, une lésion de la moelle épinière, une amputation et un trouble fonctionnel.

Les para-athlètes sont classés selon le type et l’étendue de leur handicap. Le système de classification permet aux athlètes de rivaliser avec ceux qui ont un niveau de capacité similaire.

La performance de l’athlète Haryana était un record asiatique et a donné à l’Inde sa troisième médaille de l’édition en cours, qui se trouve être ses débuts.

Vinod s’est blessé aux jambes lors de son entraînement après avoir rejoint la BSF, tombant d’une falaise à Leh qui l’a laissé cloué au lit pendant près d’une décennie au cours de laquelle il a perdu ses deux parents.

Son état s’est amélioré vers 2012 et son rendez-vous avec les parasports a commencé après les Jeux de Rio 2016. Il a commencé à s’entraîner au centre de la Rohtak’s Sports Authority of India et a remporté quelques médailles de bronze nationales, justifiant le vieil adage selon lequel là où il y a une volonté, le chemin n’est pas trop loin.

Promu

Sa première sortie internationale a eu lieu en 2019 lorsqu’il a participé au Grand Prix de Paris avant de terminer quatrième des championnats du monde la même année.

Bhavinaben Patel et Nishad Kumar avaient précédemment remporté une médaille d’argent chacun dans les épreuves de tennis de table en simple dames de classe 4 et de saut en hauteur hommes T47, respectivement, dimanche.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest