Jeux Asiatiques 2018: Neeraj Chopra remporte l'or au lancer du javelot; 3 médailles d'argent en athlétisme

Elle a battu Akane Yamaguchi 21-17 15-21 21-10 pour sa deuxième victoire sur les Japonaises aux Jeux asiatiques, après l'avoir battue également dans le championnat par équipe. Sindhu va maintenant se battre avec Tai Tzu-Ying pour remporter le premier médaillé d'or individuel de l'Inde en badminton. Tai a mis fin à la course de Saina en demi-finale, qui a permis à la jeune Indienne de remporter le bronze, Asiad.

"J'ai une stratégie en place pour elle. Cela devrait être un bon match", a déclaré le numéro 3 mondial, Sindhu, qui n'a pas battu Tai lors de leurs cinq dernières rencontres.

Il y avait beaucoup d'argent à célébrer aussi, tout venant de l'arène d'athlétisme. Sudha Singh (300m steeple féminin), Neena Varakil (saut en longueur féminin) et Dharun Ayyasamy (400m haies masculin) se sont classées deuxièmes dans leurs épreuves respectives.

Ayyasamy a mis 48,96 secondes pour battre son propre record national et terminer derrière le Qatarien Abderrahman Samba, qui a remporté la médaille d'or avec un temps record de 47,66.

"Mon père est décédé quand j'avais huit ans. Ma mère a fait beaucoup de sacrifices pour moi. Je lui dois bien cela. Elle gagne encore 14 000 roupies par mois en tant qu'enseignante", a déclaré la fillette de 21 ans Tirupur au Tamil Nadu, qui espère trouver un emploi maintenant.

Le meilleur saut de Varakil, de 6,51 m, a été enregistré lors de la quatrième tentative, ce qui lui a suffi pour aller chercher l'argent.

La vétéran Sudha a mis 9: 40,03 secondes pour remporter sa deuxième médaille aux Jeux asiatiques après la médaille d'or de l'édition 2010 à Guangzhou dans la même épreuve. Mais l'homme du moment était Neeraj, le fils d'un fermier de Panipat qui a captivé l'imagination de la nation avec ses exploits.

Le joueur de 20 ans, qui a remporté une médaille d’or aux Jeux du Commonwealth au début de cette année, avait réussi à obtenir une médaille d’or dès sa toute première tentative – un effort de 83,46 m.

À la fin, il ne faisait que la compétition contre lui-même et s’assurait de donner le meilleur compte de lui-même. Sur le terrain de hockey, l'équipe féminine a suivi les hommes en demi-finale. Le skipper Rani Rampal a marqué un tour du chapeau alors que les prétendants au titre ont battu la Thaïlande 5 à 0 pour s'imposer sans défaite.

Ce fut également une bonne journée pour les boxeurs avec le duo Vikas Krishan (75 kg) et Amit Panghal (49 kg), médaillé aux médailles des Jeux du Commonwealth, se qualifiant pour les quarts de finale avec Dheeraj Rangi. Vikas a battu le Pakistanais Tanveer Ahmed lors de son match d'avant quart de finale, avant qu'Amit ne se rétablisse d'un départ rouillé qui l'emporte sur le Mongol Enkhmandakh Kharhuu – les deux victoires étant unanimes.

Plus tard, le champion national Dheeraj Rangi (64 kg) a vaincu Nurlan Kobashev, de Mongolie, à une victoire d'une médaille garantie. Cependant, Mohammed Husammuddin (56 kg), vainqueur du bronze aux Jeux du Commonwealth, a perdu contre Enkh-Amar Kharkhuu, du Kirghizistan, pour se retirer de la compétition avant la phase de quart de finale. Les joueurs de squash ont également pris un départ gagnant dans les épreuves par équipes. Les hommes ont battu l'Indonésie 3-0 dans la matinée avant de submerger Singapour par la même marge. Les femmes, qui n'avaient qu'un match, ont vaincu l'Iran 3-0.

Cependant, le cyclisme et le karaté n’ont pas donné de bons résultats pour l’Inde.

En cyclisme, les équipes masculine et féminine de vitesse et de poursuite n'ont pas réussi à se qualifier pour les phases finales. Dans les épreuves de sprint par équipes, les deux équipes se sont classées septièmes à la ronde de qualification sur huit participants.

L'Inde n'avait pas un seul gagnant dans la compétition de karaté. En volleyball, l’équipe féminine indienne a mis fin à sa campagne après avoir perdu 0-3 contre la Chine lors du dernier match de la poule B. Dans un match de 67 minutes, l'Inde a perdu 18-25 19-25 contre 25 contre la Chine, invaincue en phase de poule.

Déjà hors de question, l'équipe de speaktakraw des hommes indiens a mis fin à sa campagne sur une note positive en battant le Népal 2-0 lors du dernier match du groupe B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest