Grand Prix de Russie: Valtteri Bottas prépare Lewis Hamilton pour prendre la tête du classement

C'était sa deuxième pole cette année et la sixième de sa carrière. "Très bien les gars, c'est du bon travail", a déclaré Bottas, alors qu'il contrôlait ses sentiments après la séance.

"Je suis vraiment heureux, mais ce n’est que la première étape de ce week-end. C’est une course extrêmement longue pour Turn One depuis le début."

Bottas a remporté sa première victoire en Russie en Formule 1 l’année dernière et a montré une affinité évidente avec la piste alors que Sebastian Vettel de Ferrari, qui devance Hamilton par 40 points au titre du titre, a pris la troisième place.

"Je me suis trompé dans le dernier secteur", a déclaré Vettel, abattu. "C'était au tour 15 et je pense qu'il y a eu un an et demi ou deux dixièmes perdus, mais pas assez.

"Il était important de s'approcher le plus possible et cela aurait dû être plus proche, mais pas suffisamment pour constituer une menace."

Vettel a déclaré avoir rappelé à Bottas le début de la course de l’année dernière. Bottas, troisième, a dépassé les deux Ferrari pour prendre la tête et gagner. "Je viens de lui parler, alors peut-être que nous pourrons changer cela à ce moment-là", a ajouté Vettel.

Raikonnen quatrième

Kimi Raikkonen, le coéquipier de Vettel, passera à la quatrième place devant Kevin Magnussen (Haas), le français Esteban Ocon (Force India), à la recherche d'un emploi, et Charles LecLerc (Sauber, lié à Ferrari).

Sergio Perez, dans la deuxième Force India, était huitième devant Romain Grosjean dans le deuxième Haas et Marcus Ericsson dans le deuxième Sauber.

Les deux Red Bull ne se sont pas qualifiés pour le top 10, sachant qu’ils devront faire face à une pénalité motrice qui leur permettra de prendre le départ de la course de dimanche devant la grille avec les deux voitures Toro Rosso et la McLaren de Fernando Alonso.

Lors d’une journée ensoleillée au bord de la mer Noire, Bottas a commencé par donner le rythme à l’avance sur les Ferrari avant que Hamilton n’émerge pour rétablir sa suprématie. Il a réduit son record de tours, établi lors de la dernière séance d’essais, à 1: 32.410.

À la consternation des supporters locaux dans la foule à l’autodrome de Sochi, le seul représentant de la Russie, Serge Sirotkin, a fait volte-face et a balayé les barrières dans les dernières minutes de sa Williams à Turn Nine.

Cela a anéanti ses espoirs et l'a laissé ébranlé avec Brendon Hartley de Toro Rosso, le double champion à la retraite Fernando Alonso et son coéquipier de McLaren Stoffel Vandoorne, qui a pris Sirotkin au 18e rang et le dernier homme Lance Stroll au second Williams.

Cela signifiait que, pas pour la première fois, deux des plus grandes et des plus célèbres équipes du sport, les multi-champions Williams et McLaren, avaient perdu les deux voitures lors de la séance d’ouverture.

Bottas et Hamilton ont continué à battre les records de vitesse au début du deuxième trimestre, prenant les pneus plus durables «ultra-tendres», tout comme les deux Ferrari, dans le cadre de la stratégie de course de dimanche. Après leur première manche, les ‘scuderia écarlates’ traînaient près d’une demi-seconde chacune.

Hamilton est passé à «hyper-softs» et était nettement plus rapide avant d’avorter le tour, conformément aux instructions, pour éviter d’être obligé de partir avec ces pneus.

La séance a donc été relativement insipide, les deux pilotes Red Bull Pierre Gasly de Toro Rosso devant un penalty, Marcus Ericsson de Sauber et Nico Hulkenberg de Renault ont été éliminés sans grande bagarre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest