Grand Prix de Belgique: Sebastian Vettel réduit le leader du Championnat de Lewis Hamilton avec une victoire à Spa

"Plus de victoires qu'Alain? Whoah", a déclaré Vettel. "J'ai eu de la chance avec la circulation aujourd'hui et je pouvais voir que Lewis s'était relâché pendant les 15 derniers tours. J'ai pris un excellent départ et dès que j'étais en tête, je me suis détendu. C'était une course très douce."

Vettel a réduit de sept points son avance sur le Grand Prix d'Italie le week-end prochain.

"Félicitations à Seb – J'ai fait tout ce que je pouvais et nous avons finalement bien joué, mais il m'a dépassé comme si je n'étais même pas là dans la ligne droite, a déclaré le pilote britannique." Ils ont des trucs en train de se passer dans cette voiture et nous devons continuer à travailler. "

Le héros belge, le Néerlandais Max Verstappen, a terminé troisième pour Red Bull devant Valtteri Bottas, qui partait de la neuvième rangée de la grille dans la deuxième Mercedes, et Sergio Perez dans le «nouveau» leader, Force India.

Le Français Esteban Ocon, dont l'avenir est incertain après la prise de contrôle de Force India par le milliardaire canadien Lawrence Stroll, a terminé sixième devant un autre pilote français Romain Grosjean et son coéquipier Haas, Kevin Magnussen.

Collision dramatique

Le Français Pierre Gasly de Toro Rosso (Red Bull) a terminé neuvième devant le Suédois Marcus Ericsson.

La course a débuté par une collision spectaculaire au premier tour entre l'Allemand Nico Hulkenberg et l'Espagnol Fernando Alonso, à la retraite, dont la McLaren a été envoyée en l'air au-dessus du cockpit de Sauber du Monégasque Charles Leclerc.

Aucun des pilotes n'a été blessé, mais tous ont été contraints de quitter la course, de même que Daniel Ricciardo (Red Bull) et Renault, l'infortuné Finn Kimi Raikkonen, dans la seconde Ferrari, qui était également entré en collision.

Hulkenberg a raté son point de freinage et a percuté la voiture d'Alonso, qui volait de justesse au-dessus de Sauber de Leclerc, laissant des traces de pneus noirs sur sa protection en auréole.

Après les qualifications de samedi, la course a débuté dans des conditions sèches avec une température de l'air de 17 degrés Celsius ou 62 degrés Fahrenheit et une piste à 29 verges, presque parfaite pour les spectateurs et les équipes.

Hamilton a fait un bon départ et a résisté à l'attaque de Vettel à La Source avant que le premier tour ne soit signalé par un drapeau rouge à la suite de l'accident derrière l'épaule.

La voiture de sécurité a été déployée et est restée à l'écart pendant quatre tours, mais immédiatement après l'accident, Hamilton a été dépassée par Vettel qui a devancé la ligne droite de Kemmel.

Lorsque la course a repris, Vettel a résisté à une attaque immédiate de Hamilton, puis a pris une avance de trois secondes au 14e tour. À ce moment-là, Verstappen était monté en troisième position, dépassant les deux Forces Indias pour le plus grand plaisir d'une "armée orange" d'environ 50 000 hommes. dans la foule.

Après avoir réduit l’avance de Vettel, Hamilton a été le premier à prendre part au tour 22 et est passé du super-mou au mou, rejoignant le troisième rang. Ferrari a répondu en faisant entrer Vettel et il est revenu en tant que leader, mais avec une réduction de son avance sur Verstappen et Hamilton.

Le champion en titre a dépassé le jeune Néerlandais avant Les Combes et a ensuite commencé sa poursuite de l'Allemand. Alors que les ravitaillements se poursuivaient, Bottas se classait cinquième derrière Perez puis, quand le Mexicain a fait le pitre, il se classait quatrième.

À l'avant, Hamilton a ménagé ses efforts pour préserver ses pneus et permettre à Vettel d'augmenter son avance de 4,4 secondes, suggérant que le Britannique se contentait de 18 points.

Verstappen qui a fini 20 secondes derrière Hamilton et plus de 30 devant Bottas

"Nous avons évité les ennuis et c'était un peu ennuyeux, mais je suis heureux d'être sur le podium", a déclaré le Néerlandais.

"Le kilométrage des moteurs est le mieux gardé à la banque pour lui", a déclaré Christian Horner, directeur du Red Bull de Verstappen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest