Grand Prix d'Australie, F1: Lewis Hamilton réalise un tour très serré pour revendiquer la pole

Son rythme effréné montre que ce sera lui qui battra et contribuera à compenser le spectaculaire écrasement de son coéquipier Mercedes, Valtteri Bottas, au début de la dernière séance de tirs au but.

"Je suis tellement content de ce tour. C'était un si beau tour", a déclaré Hamilton.

"Je cherche toujours la perfection et c’était aussi proche que possible.

"Ce qui était étonnant, c’était de voir à quelle vitesse les Ferrari étaient.

"Pendant ce tour, j'étais dans les mêmes conditions qu'auparavant, mais cela consistait à brancher les pneus et à boucler le tour."

Raikkonen, qui prendra également le départ de la première ligne dimanche, a concédé que l’écart avec Hamilton était important.

"C'était un travail assez décent. Évidemment, la différence de temps au tour est assez grande", a déclaré le Finlandais.

"Ce n’était pas une session simple avec la pluie ce matin.

"Nous devons être assez satisfaits du point de départ, mais il reste encore beaucoup à faire pour améliorer les choses."

Vettel a ajouté: "Dommage que Lewis ait eu un écart assez important à la fin mais je suppose que ses genoux étaient plutôt bons.

"En attendant demain, je pense que nous avons amélioré la voiture et nous verrons ce qui se passera demain."

"C’est très serré, nous avons vu hier sur les longues descentes que le rythme est très serré. Ce n’est pas le meilleur endroit pour doubler mais qui sait."

"Nous avons une opportunité au départ et en course, qui sait. Je suis vraiment content pour l'équipe, c'est un bon résultat. Allons-y."

Bottas non blessé dans un accident

Le crash de Bottas a provoqué l'arrêt du Q1 après avoir couru loin lors du deuxième virage et percuté le mur, délogeant une roue lors de la collision.

Il n'a pas été blessé et a été ramené aux stands dans la voiture de course.

Le shunt a déchiré l'aileron arrière de la voiture et détruit la suspension droite, laissant un travail de réparation de nuit énorme pour l'équipage de Mercedes.

Le grand espoir australien, Daniel Ricciardo, qui s'est qualifié pour les qualifications avec une pénalité de trois places sur la grille après une infraction au drapeau rouge à la pratique, a terminé sixième en Q1.

"Je pensais que (la pénalité sur la grille) était injuste. Une pénalité, il y a des réprimandes, des amendes, d'autres choses, mais me tirer une balle dans la cheville avant le début de la saison – je pensais qu'ils auraient pu faire mieux", a déclaré Ricciardo.

"Nous commençons avec les supersofts et nous espérons que cela jouera en notre faveur et que plus tard dans la course, nous pourrons faire bouger les choses."

Vettel a dominé le deuxième trimestre en 1: 21,944 de Hamilton et Bottas.

Verstappen et l'australien Daniel Ricciardo ont tous deux utilisé des pneus super-souples dans le cadre d'une stratégie alternative potentielle de Red Bull.

Fernando Alonso, de McLaren, a été une victime majeure du deuxième trimestre, terminant 11ème et manquant devant Nico Hulkenberg de Renault.

Le coéquipier d’Alonso Stoffel Vandoorne, Sergio Perez, Lance Stroll et Esteban Ocon ont également échappé au deuxième trimestre.

Hamilton a dépassé le T3 avec un temps de 1: 22.824 devant les pilotes Ferrari et Raikkonen.

Marcus Ericsson de Sauber était parmi ceux qui ont échoué à sortir du Q1 avec Brendon Hartley, Charles Leclerc, Sergey Sirotkin et Pierre Gasly.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest