GP de Turquie: Lewis Hamilton remporte le 7e titre mondial de F1, égale le record de Michael Schumacher


Lewis Hamilton a remporté dimanche un septième titre mondial de Formule 1, un record, après avoir remporté le Grand Prix de Turquie, puis a averti les prétendants à sa couronne « Je ne fais que commencer! » Après un passage mémorable de la sixième place sur la grille, le Britannique a égalé le palmarès de Michael Schumacher avec trois courses de la saison restantes. Le joueur de 35 ans a scellé son dernier titre 12 ans après son premier avec une masterclass généralement mesurée, gérant des conditions précoces humides perfides pour remporter sa 94e victoire en carrière.

Il a été largement déclaré comme l’un de ses plus beaux triomphes et tout à fait approprié le jour où il a attiré aux côtés du légendaire Allemand dans le livre des records.

« C’est pour tous les enfants qui croient en l’impossible », a déclaré un Hamilton ému à la radio de l’équipe Mercedes. « Tu peux le faire. »

Hamilton a admis qu’il avait du mal à exprimer ses sentiments par la suite. « Je suis définitivement un peu perdu pour les mots », a-t-il déclaré.

« Naturellement, je dois commencer par dire un grand merci aux gars ici et aux gars de l’usine. Le voyage que nous avons fait est monumental. Je tiens également à remercier ‘Team LH’ pour m’avoir suivi, et mon famille. »

Hamilton, qui a scellé son premier titre en 2008, a ajouté à sa liste de records sans précédent – la plupart des victoires avec 94, la plupart des pole positions (97), la plupart des podiums (163) et la plupart des points consécutifs (47).

Il a ajouté: «Nous en avons rêvé quand j’étais jeune.

«Je me souviens avoir vu Michael gagner ces championnats du monde. En obtenir un, deux ou même trois est si difficile.

« Seven est inimaginable. Il n’y a pas de fin à ce que nous pouvons faire ensemble, moi et cette équipe.

« Je sens que je ne fais que commencer. Physiquement, je suis en pleine forme. »

Blew loin rivaux

Il a battu son coéquipier et le seul rival au titre restant Valtteri Bottas, qui a terminé 14e après une sortie décousue, pour revendiquer sa 10e victoire en 14 courses d’une saison retardée par la pandémie de coronavirus.

Hamilton est rentré à la maison plus d’une demi-minute d’avance sur Sergio Perez de Racing Point. Les deux ont choisi de ne faire qu’un seul arrêt au stand et ont passé la majeure partie de la course sur un seul train de pneus intermédiaires alors que leurs rivaux se sont affrontés plusieurs fois pour faire face aux conditions glissantes.

L’ancien rival de Hamilton, l’ancien quadruple champion Sebastian Vettel, a terminé troisième devant son coéquipier Ferrari Charles Leclerc, Carlos Sainz de McLaren et, après un après-midi sauvage et impulsif, Max Verstappen dans le premier Red Bull.

Alex Albon est arrivé septième dans la deuxième Red Bull devant Lando Norris dans la deuxième McLaren, Lance Stroll, qui était parti de sa première pole position pour Racing Point, et Daniel Ricciardo de Renault.

Promu

Ce dernier triomphe a donné à Hamilton une avance inattaquable sur Bottas, avec deux courses à Bahreïn et le Grand Prix d’Abu Dhabi de clôture de la saison à venir.

Vettel, qui a décroché un podium dans le dernier tour, a été le premier homme à féliciter Hamilton dans les stands, se penchant dans le cockpit de l’Anglais pour lui dire qu’il était entré dans l’histoire.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest