GP d'Abu Dhabi: Lewis Hamilton prend la pole avant le titre

Le triple champion en titre a dominé la séance et a réalisé le meilleur temps en une minute et 38,755 secondes pour battre de trois dixièmes de seconde l’allemand, leader du championnat.

La performance de Hamilton lui donne l'occasion idéale de remporter une quatrième victoire consécutive dans la course de dimanche, permettant ainsi à Rosberg de remporter son titre de premier pilote s'il monte sur le podium.

Hamilton, qui devance Rosberg de 12 points, a déclaré: "Je n’ai pas trop cuisiné dans le premier virage et j’ai eu le contrôle total.

"Ce fut un bon week-end jusqu'à présent.

"J'ai la voiture dans une situation idéale, grâce au travail remarquable de mes ingénieurs et de mécaniciens irréprochables qui ont accompli un travail incroyable."

"Lewis a fait un travail incroyable – un travail vraiment incroyable – et vous ne pouvez en dire plus", a déclaré Niki Lauda, ​​président non-exécutif de l'équipe Mercedes.

C'est le 12ème pôle de la saison britannique, un record personnel, son troisième à Abou Dhabi et son 61ème de carrière. Ce faisant, il a mis fin aux espoirs de Rosberg d'obtenir une troisième pole consécutive sur le circuit.

Rosberg a déclaré: "Je suis venu ici pour prendre la pole et remporter la course. Je ne suis donc pas ravi de la journée, mais Lewis a fait un excellent travail.

"Je me sentais bien, mon équilibre était équilibré et j'avais un bon tour à la fin, mais ce n'était pas assez bon."

L’Australien Daniel Ricciardo a pris le troisième tour pour Red Bull, devant Kimi Raikkonen et son équipier Ferrari, Sebastian Vettel, et l’adolescent Dtuch, Max Verstappen, dans le deuxième Red Bull.

Nico Hulkenberg a terminé septième pour Force India devant son coéquipier Sergio Perez, Fernando Alonso de McLaren et le Brésilien Felipe Massa, 10 ans pour Williams.

Alors que le soleil se couchait dans une vague de chaleur lointaine et tardive, le champion pour la retraite, 2009, Jenson Button était au sommet après huit minutes de jeu, pour le plus grand plaisir de sa mère et de sa sœur, souriant dans le garage McLaren.

Hamilton et Rosberg ont rejoint la mêlée avec le champion en titre, en 1: 39,487, pour prendre la tête devant son coéquipier Mercedes par une seconde complète.

À la fin du premier trimestre, le tour de Hamilton demeurait le plus rapide devant Ferraris et Verstappen devant Rosberg.

Daniil Kvyat dans son Toro Rosso était accompagné de Kevin Magnussen de Renault, Felipe Nasr de Sauber et Esteban Ocon de Manor.

De manière surprenante, Carlos Sainz a également été éliminé à la 21e place du deuxième Toro Rosso devant Marcus Ericsson de Sauber.

Finale dramatique

Pascal Wehrlein a échappé à la «goutte six» et est parvenu en Q2 dans les dernières secondes avec Jolyon Palmer de Renault. "Whooo-hoo, easy-peasy", a chanté Wehrlein à la radio de l'équipe.

Hamilton s’est rapidement qualifié pour le deuxième trimestre avec un meilleur tour en 1: 39,382.

Cela lui suffisait de montrer le chemin alors que Rosberg tentait d'éliminer quelques erreurs mineures et de retrouver le même niveau en terminant au dixième, mais devant Raikkonen et Verstappen.

Dans une dernière vague d'action, Massa et Alonso se sont classés parmi les dix meilleurs tirs au but et ont éliminé leurs coéquipiers respectifs Bottas et Button.

Ils ont manqué le Mexicain Esteban Gutierrez et son coéquipier des Haas, le Français Romain Grosjean, Palmer et Wehrlein, alors que la nuit tombait et que la température de la piste baissait à 29 degrés Celsius.

Hamilton a rapidement repris l'avantage pour s'améliorer avec un premier tour en 1: 39,013 devant Rosberg, qui a poussé fort, mais était toujours à la troisième place à trois dixièmes de seconde.

Il a organisé une finale dramatique avec Hamilton à nouveau en tête pour prouver sa maîtrise avec une performance sans faille et suprême.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest