GP britannique: Sebastian Vettel épave la soirée à la maison de Lewis Hamilton avec la magnifique victoire de Ferrari

Son coéquipier Valtteri Bottas, sur des pneus plus anciens, a mené les derniers tours mais n'a pas pu résister à Vettel ou à son coéquipier Ferrari Kimi Raikkonen, qui a terminé troisième. Bottas était quatrième.

C’est la première victoire de Ferrari en Grande-Bretagne depuis 2011.

Daniel Ricciardo a terminé cinquième pour Red Bull devant Nico Hulkenberg de Renault, Esteban Ocon de Force India, Fernando Alonso de McLaren et Kevin Magnussen de Haas. Pierre Gasly était 10ème pour Toro Rosso.

"La voiture de sécurité a fait le ménage", a déclaré Vettel, portant des bandes de soutien sur son cou raide. "J'avais l'avantage des pneus, mais ce n'était pas facile de trouver une issue."

Raikkonen s'est excusé pour son premier coup de pinceau avec Hamilton. "C'était mon erreur", a-t-il déclaré. "Je méritais la pénalité, mais je continuais à me battre."

Un autre après-midi étouffant dans le centre de l’Angleterre, avec une température de piste de 53 degrés Celsius (127 degrés Fahrenheit), le drame a commencé immédiatement. Lorsque les lumières se sont éteintes, Vettel a commencé presque parfaitement à prendre la tête du peloton, suivi de Bottas.

Hamilton, de son record de 76ème pole, a semblé embourbé alors qu'il répondait et était immédiatement dans une bagarre pour la troisième place avec Raikkonen, qui est entré en collision avec le Britannique alors qu'il ralentissait dans le virage trois.

Les deux ont filé et rejoint, Hamilton après avoir quitté la piste. Il était 19ème et dernier, Brendon Hartley n’ayant pas réussi à prendre le départ de son Toro Rosso.

"Je pense que ma voiture est en panne", a déclaré le champion en titre alors qu'il se réconciliait avec une charge à travers un terrain bouleversé par les incidents du tour d'ouverture.

Il était bientôt 16ème et au 9ème tour, il était 8ème, mais à une certaine distance de Vettel, qui menait Bottas de 6 secondes au 12ème tour. Verstappen et Raikkonen étaient 3ème et 4ème avec Ricciardo 5ème.

Finale furieuse

De manière inattendue, Ricciardo a fait un deuxième arrêt après 31 tours, élevant Hamilton à la cinquième place, alors que l’Australien rejoignait la sixième place, mais au soft.

Une finale furieuse pour faire correspondre le premier tour frénétique semblait certaine quand Ericsson s’écraserait alors au premier virage.

Le Suédois n'a pas été blessé et est sorti sous les applaudissements de la foule alors qu'une voiture de sécurité était déployée. Vettel a pris les devants, mais Bottas est resté à l'écart pour mener au tour 34, tout comme Hamilton.

Après leur fiasco stratégique en Autriche, c’était une décision audacieuse de Mercedes, qui a pris les première et troisième places avec des pneus moyennement usés, mais sans les avantages des pneus «tendres».

Comme à Spielberg, Hamilton était préoccupé par la décision.

"Il est impossible que je puisse rivaliser avec de nouveaux pneus", a-t-il déclaré. "Vous êtes le plus rapide en miles, alors n'abandonnez pas. Tout est là …"

Lorsque la voiture de sécurité est entrée, Bottas a dégagé une nette avance alors que Hamilton défendait de Verstappen avant que Carlos Sainz et Romain Grosjean ne se rencontrent à Copse, déclenchant une autre voiture de sécurité.

Au redémarrage, à Stowe, Bottas s’éloigna. Hamilton est resté proche en troisième position, espérant avoir une chance.

Alors qu'ils se dirigeaient vers les cinq derniers tours, les quatre premières voitures n'étaient séparées que de 1,6 seconde et les deux Red Bull étaient à la poursuite. Au 47e tour, Verstappen a filé au club et Vettel a dépassé Bottas, à Brooklands, pour prendre l'initiative.

Dans une dernière vague, Hamilton a dépassé Bottas pour la deuxième place et Raikkonen a battu son compatriote sur le podium final.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest