Formule 1: Sebastian Vettel maintient ses espoirs en vie avec le pôle mexicain, Lewis Hamilton, troisième

Hamilton, qui peut remporter un quatrième titre mondial dimanche, a terminé troisième en qualifications, à la différence de Max Verstappen, du Red Bull, qui était en route pour la pole jusqu'à la charge sensationnelle de fin. "Je suis tellement heureux", a déclaré Vettel, qui a signé la pole avec un tour record en une minute et 16.488 secondes. "Nous allons attaquer tout le chemin et voir ce que nous pouvons faire.

"C’est difficile, glissant et difficile de tout obtenir en un tour. J’ai eu un moment au tour six, j’ai failli le perdre là-bas, mais je savais que si je pouvais le garder propre dans le dernier secteur, c’était suffisant.

"Hier, ce n'était pas très bon pour nous, mais nous nous sommes améliorés du jour au lendemain. Je suis vraiment heureux mais le rythme de la course devrait être bon."

Hamilton était soumise, mais pas abattue.

"Nous sommes toujours prêts pour la victoire et nous verrons ce qui se passera avec Max. J'espère disputer au moins l'un d'entre eux", a déclaré l'homme Mercedes.

"Ces gars ont fait un excellent travail. J'ai tout donné dans le dernier tour. J'aurais pu faire quelques dixièmes de seconde plus vite, mais cela ne suffirait pas à égaler ces gars. Nous sommes toujours prêts pour gagner – j'espère avoir une bataille avec au moins un d'entre eux. "

Verstappen a terminé deuxième devant Hamilton et son coéquipier Mercedes, Valtteri Bottas, Kimi Raikkonen dans la deuxième Ferrari et Esteban Ocon of Force India.

"J'ai tout donné aujourd'hui et je voulais vraiment cette pole position", a déclaré Verstappen. "Ce n'était tout simplement pas suffisant."

– Verstappen voit des stewards –
L'Australien Daniel Ricciardo s'est qualifié septième du deuxième Red Bull devant Nico Hulkenberg et son coéquipier de Renault, Carlos Sainz, avec le héros local Sergio Perez, dixième du deuxième Force India.

Par un après-midi très chaud et sec, avec une température de piste de 47 degrés Celsius, Hamilton a dépassé les temps de la session Q1 devant Bottas, Vettel se classant quatrième et Fernando Alonso, remarquablement, cinquième d'une Mclaren.

Marcus Ericsson et son coéquipier Sauber, Pascal Wehrlein, ainsi que les deux voitures Haas de Kevin Magnussen et Romain Grosjean sont sortis.

Le Français Pierre Gasley a également été éliminé, incapable de courir dans son Toro Rosso après un changement de moteur.

Son coéquipier recrue, le Néo-Zélandais Brendon Hartley, a également eu une panne de moteur au deuxième trimestre et n'a pas pu retourner aux stands.

Sa voiture a perdu toute puissance après la formation d'un nuage de fumée et il l'a abandonnée, faisant un tour en scooter pour regagner le paddock.

Cela le condamna à l'élimination avec les deux hommes de Williams, Felipe Massa et la recrue canadienne Lance Stroll, ainsi qu'Alonso et son coéquipier chez McLaren Honda, Stoffel Vandoorne. Les deux derniers ont fait face à des pénalités majeures sur la grille.

Verstappen a élevé la barre lors de la séance Q2 avec un tour en 1: 16,524, soit une demi-seconde plus rapide que tout le monde – un tour qui laissait supposer que Red Bull serait l'équipe à battre.

Lors de leurs premiers essais en T3, Bottas et Verstappen ont tous deux reculé, tandis que Hamilton, avec un temps de 1: 16,934, s’est hissé en tête du classement avant d’être revu en tête par Vettel puis par Verstappen, à trois dixièmes.

"Quelles sont vos pensées?" son équipe Red Bull a demandé au Néerlandais. "Ouais, c'est bon," répondit ge.

Presque immédiatement, les stewards ont annoncé qu'ils allaient enquêter sur Verstappen pour avoir gêné Bottas, faisant ainsi revivre le souvenir immédiat de ses pinceaux avec les autorités du Texas le week-end dernier.

Verstappen a été appelé pour voir les stewards après la session mais il a été blanchi de tout acte répréhensible et conserve sa place au premier rang.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest