«Ferrari est déterminée à retrouver sa place», déclare le PDG Louis Camilleri

Les voitures Ferrari ont été bien en deçà des attentes cette saison.© AFP


Le directeur général de Ferrari, Louis Camilleri, a déclaré que l’équipe emblématique de Formule 1 savait qu’elle était «coincée dans un trou» après avoir vu ses pilotes finir en dehors des places du podium au Grand Prix de Toscane. Camilleri a ajouté qu’ils étaient déterminés à travailler dur et à retrouver la place qui leur revient en Formule 1. Charles Leclerc et le quadruple champion de F1 au départ, Sebastian Vettel, ont terminé respectivement huitième et 10e au Mugello dimanche, des résultats encourageants après deux courses inutiles à Spa-Francorchamps et Monza mais à peine inspirants pour leur 1000e GP.

« Nous sommes dans un trou maintenant, et nous savons que nous sommes dans un trou », a-t-il déclaré.

«C’est une confluence de facteurs, mais tout ce que je dirai sera présenté comme des excuses. Et nous ne sommes pas des excuses.

« Donc, ce qui compte, c’est de se concentrer sur les problèmes que nous avons et de travailler dur avec détermination pour revenir à ce que nous considérons comme notre juste place. »

Camilleri, qui était au Mugello avec le président John Elkann, a précisé que la formation italienne n’avait même pas l’intention d’envisager de se retirer de la Formule 1.

« Je pense que Ferrari et la F1 sont en quelque sorte réunies à la hanche », a-t-il déclaré.

« Comment imaginer la F1 sans Ferrari? Ou l’inverse?

« Nous sommes là depuis toujours et nous sommes la seule équipe. D’autres vont et viennent. Et oui, l’histoire crée aussi une pression – donc nous attendons avec impatience les mille prochains. »

L’année prochaine, la Formule 1 introduira certains changements qui incluent un plafond de coûts de 175 millions de dollars (147,5 millions d’euros) par équipe et par saison.

Promu

«Nous prendrons du temps et j’espère qu’avec un peu plus de flexibilité dans la réglementation l’année prochaine, nous pourrons au moins sortir de là où nous en sommes actuellement.

« Chapeau à Mercedes. Ils ont fait un travail incroyable. Nous verrons, en 2022, avec de nouvelles réglementations, si cela crée un re-set … C’est notre espoir. »

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest