Fernando Alonso, triste, fait allusion à la sortie de Formule 1

Fernando Alonso a déploré jeudi de ne pas avoir d'avantage réel à domicile pour le Grand Prix d'Espagne de ce week-end et a laissé entendre qu'il envisagerait peut-être un avenir sans Formule 1 l'année prochaine. Le double champion du monde, qui a une victoire à son actif sur le circuit de Catalunya, a déclaré aux journalistes qu'il se sentait attristé par l'orientation actuelle de la F1 et qu'il ne déciderait pas de ses projets pour 2019 avant la pause estivale de cette année en août. Avant le Grand Prix d’Espagne de ce week-end, il a indiqué qu’il ressentait le fardeau de ses efforts pour combiner les courses de différentes séries. "Je tente deux championnats du monde en même temps", a-t-il déclaré, évoquant la F1 et le championnat du monde d'endurance des voitures de sport, qui comprend la course classique des 24 heures du Mans. "Je suis heureux des progrès que nous avons accomplis ici chez McLaren et de la direction que prennent les choses. Je suis donc heureux ici, mais c'est assez exigeant, en particulier pour le calendrier de la F1."

"La chose la plus importante ici est la prévisibilité de tout. Nous pouvons maintenant indiquer au journal ce que seraient les qualifications ici samedi, ce que ce serait à Monaco, ce que ce serait à Silverstone.

"C’est donc quelque chose que vous devez prendre en compte pour les décisions futures. C’est triste pour la Formule 1, la direction où tout est allé."

Alonso est très apprécié par tous les principaux pilotes de F1 malgré cinq ans ce week-end depuis sa dernière victoire en Grand Prix.

Assis avec un autre Espagnol, Carlos Sainz de Renault, il a également souri et s'est plaint du fait que la piste de Barcelone est tellement utilisée pour les essais hivernaux.

«Cette année, par exemple, sur la piste, ils ont mis un nouvel asphalte l’hiver dernier. C’est donc toujours un défi pour nous tous de comprendre la meilleure configuration et la façon de naviguer sur cette nouvelle piste, a-t-il expliqué.

“La même chose avec la direction du vent, la température. Vous savez que nous venons ici en hiver avec des températures très froides et qu’en mai, vous devez vous réadapter un peu, donc c’est toujours un défi. "

Alsono était cependant optimiste quant à son équipe McLaren, malgré un début décevant cette année, et tenait à parler de sa motivation soutenue.

"J'ai gardé la motivation parce que je suis un homme compétitif", a-t-il déclaré. “J'aime gagner. En 2013, nous avons gagné ici. Je pense que les pneus se dégradaient beaucoup cette année-là et nous avons fait un arrêt supplémentaire et nous avons réussi à gagner la course.

Et pas avec la voiture la plus rapide. Nico (Rosberg) était en pole par six dixièmes ou quelque chose comme ça. C'était un bon appel de l'équipe. En 2014, nous avons eu une saison assez difficile et ensuite, les trois dernières années, vous savez que nous avons eu beaucoup de difficultés.

«C’est la même chose cette année. Comme je l'ai dit, je pense que le début n'a pas été trop mauvais, surtout en termes de résultats et de points. Ma victoire le week-end dernier à Spa ne changera rien. Je pense que ce sont deux séries différentes et deux mondes différents.

«Cela ne changera rien pour moi. Chaque fois que j'aurai une voiture qui est proche de la victoire, j'y vais. J'ai fait de meilleures courses au cours des cinq dernières années, même si la dernière victoire remonte à cinq ans.

«Ici, au cours des cinq dernières années, j’ai fait de bien meilleures courses qu’auparavant, même si je n’étais pas capable de gagner.

«Et la course de Bakou est l’une des meilleures… Je ne ferai probablement jamais une course comme à Bakou et j’ai terminé septième. C’est difficile à voir de l’extérieur, mais extrêmement fier et motivé chaque fois que vous jouez une performance unique. "

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest