F1: Lewis Hamilton sous enquête après le Grand Prix du Brésil Sprint Edge

Le champion du monde Lewis Hamilton a dominé vendredi les qualifications du Grand Prix du Brésil, mais s’est ensuite retrouvé face à une rétrogradation au fond de la grille pour la course de sprint de samedi après que Mercedes ait fait l’objet d’une enquête pour une violation potentielle des règles techniques. Hamilton a devancé son rival pour le titre Max Verstappen pour la première place sur la grille pour le sprint de 24 tours qui à son tour décide de l’ordre de départ de la course de dimanche à Interlagos. Cependant, les commissaires de course cherchaient à savoir si le système DRS (le volet monté sur l’aile arrière de la voiture qui s’ouvre pour gagner en vitesse de pointe) avait dépassé les limites autorisées.

Mercedes a été convoquée à une audience, mais vendredi soir, les commissaires ont déclaré que celle-ci avait été ajournée à samedi matin en attendant de nouvelles preuves.

Le septuple champion du monde Hamilton, qui a 19 points de retard sur Verstappen dans la course au titre, avait déjà écopé d’une pénalité de cinq places sur la grille pour l’épreuve principale de dimanche après le changement de moteur de sa Mercedes.

« Je suis tellement heureux d’être de retour au Brésil. Juste un grand merci à toute l’équipe, ils ont travaillé d’arrache-pied. Aujourd’hui, c’était une très bonne qualification », a déclaré Hamilton avant le lancement de l’enquête.

« Cela fait si longtemps, c’est comme la première fois », a ajouté le joueur de 36 ans qui n’avait pas réalisé le meilleur temps des qualifications depuis la Hongrie en août.

Cependant, conscient que Verstappen a remporté les deux dernières courses aux États-Unis et au Mexique, il a ajouté à Sky Sports : « Je ne sais pas comment nous pouvons passer d’une piste où ils sont une demi-seconde plus rapides à celle-ci. »

Le Britannique a réalisé un meilleur temps de 1min 07.934sec, quatre dixièmes plus rapide que son rival néerlandais.

« Lorsqu’ils prennent un nouveau moteur, naturellement, ils ont un peu plus de puissance pour le week-end, donc pour moi ce n’est pas un gros choc », a déclaré Verstappen.

« Je suis juste content d’être deuxième. C’est une bonne position pour commencer – nous voulons être plus proches, mais parfois il faut être réaliste et je ne pense pas qu’il y en ait eu plus. Il n’y a pas beaucoup de points dans la course de sprint donc j’espère avoir un bon premier tour et bien sûr partir du premier dimanche », a-t-il ajouté.

Après la course de dimanche, il ne reste plus que trois manches au Qatar, en Arabie saoudite et à Abu Dhabi.

Les bras droit des deux rivaux du titre, Valtteri Bottas et Sergio Perez, débuteront samedi en deuxième ligne.

Pierre Gasly d’AlphaTauri, Carlos Sainz et Charles Leclerc de Ferrari, le duo McLaren Lando Norris et Daniel Ricciardo ainsi que le double champion du monde Fernando Alonso, dans une Alpine, complètent le top dix.

Plus tôt vendredi, Mercedes a annoncé que Hamilton serait pénalisé de cinq places sur la grille après son cinquième nouveau moteur de la saison.

« Lewis a pris un nouveau moteur à combustion interne pour cet événement – son cinquième de la saison – et prendra une pénalité de cinq places sur la grille pour le #BrazilGP de dimanche », a tweeté son équipe Mercedes.

Sa dernière sanction de cinq places, cependant, ne s’appliquera pas au sprint de samedi.

Promu

Malgré la pénalité imminente, Hamilton a également été le plus rapide lors des essais d’ouverture vendredi avec Verstappen à 0,367 seconde de retard.

Perez, à 0,442 seconde, et Bottas, à 0,517 seconde de la tête, ont complété les quatre premiers.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest