Coupe du monde de hockey: Le Président de la FIH, Narinder Batra, condamne Harendra Singh, entraîneur de l'Inde, à critiquer les arbitres

Le hockey indien a déjà vu le limogeage de deux entraîneurs cette année. Les expérimentés Roelant Oltmans et Sjoerd Marijne ont été mis à la porte sans trop de chances de concrétiser leurs idées.

"Je dois suivre certains protocoles en tant que président de la FIH. J'ai des opinions très fortes sur ce type de comportement", a déclaré Batra aux journalistes avant la demi-finale de la Coupe du monde à Bhubaneswar, samedi.

"Un sport doit être pratiqué et respecté. Après le 17 décembre, je serai à New Delhi et j'ai l'intention de parler de cette question en tant que président du Comité national olympique (CNO)", a-t-il ajouté.

La défaite navrante de l'Inde face aux Pays-Bas a prolongé leur attente de 43 ans pour atteindre une demi-finale de la Coupe du monde.

"Je veux dire que nous pouvons combattre 11 contre 11 dans un match mais pas contre 13 contre 11. Les arbitres ne peuvent pas voler la Coupe du monde à cette équipe", avait-il fulminé.

Thierry Weil, PDG de FIH, avait également critiqué les commentaires de Harendra plus tôt.

"Interroger les arbitres) n'est pas acceptable. Nous n'examinerons rien. Nous examinerons les plaintes déposées contre les arbitres. Ce n'est pas acceptable pour FIH", a-t-il déclaré.

"Un niveau de respect doit être là. Si vous perdez, vous devez l'accepter et regarder devant vous", a-t-il ajouté.

Avec Batra et Weil sur la même page, il semble fort probable que le contrat d'Harendra, qui était jusqu'à la Coupe du monde, ne sera pas renouvelé.

(Avec des entrées IANS)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest