Cameron Van der Burgh bat le record du monde de brasse au 50m

Le Sud-Africain Cameron van der Burgh a battu le record du monde de 50m brasse lors des manches de mardi matin aux championnats du monde de natation, alors que sa bataille avec le Britannique Adam Peaty reprenait.

Van der Burgh, qui défend son titre, a réalisé un temps officiel de 26,62 secondes, soit 0,05 seconde de son record qu’il avait établi lors des championnats de 2009, à l’époque où les combinaisons de néoprène améliorant la performance étaient encore autorisées.

Peaty avait nagé exactement 26,62 secondes aux championnats d’Europe à Berlin en août dernier, mais son temps n’a toujours pas été ratifié par la fédération, la FINA, qui régit la natation.

Van der Burgh, champion olympique du 100m, a perdu face à Peaty au mur lors de la finale du championnat du monde de lundi sur la même distance.

Les rivaux sont prêts à se battre à nouveau sur la courte distance de la demi-finale de mardi soir et de la finale de mercredi.

"Je suis vraiment heureux après la déception amère et douce de la nuit dernière, quand je n'ai pas eu la chance de toucher. Mais je suppose que je l'ai eu aujourd'hui", a déclaré Van der Burgh.

"Nous sommes tous si proches, ce ne sera pas une course à un ou deux chevaux, il y a beaucoup de gars dans le mélange et ça va être très serré."

Peaty, qui a terminé deuxième en demi-finale avec un retard de seulement 0,06 secondes sur le Sud-Africain, a confondu qu'il ne savait pas qui détiendrait le record du monde après que Van der Burgh avait égalé son temps à Berlin.

"Ce sera bien de sortir ce soir avec mon jeu complet pour me concentrer sur la course", a-t-il déclaré.

"Je suis tout à fait capable d'aller plus vite que … mon vieux record du monde égal."

Les Slovènes Damir Dugonjic (26,70) et Kevin Cordes des États-Unis (26,93) ont également signé des chronos rapides en demi-finale.

L’Australien Christian Sprenger, qui a remporté la médaille d’argent lors de l’événement il ya deux ans à Barcelone, a raté les demi-finales de seulement 0,03 secondes à 27,54.

– Ledecky double –

C'est la cinquième fois qu'un record du monde est battu à Kazan et c'est le premier record masculin à tomber aux championnats du monde depuis 2011.

La Suédoise Sarah Sjostrom a battu le record du 100m papillon féminin à deux reprises en l'espace de 24 heures, en route pour conserver son titre mondial lundi ici.

La Hongroise Katinka Hosszu a battu le record du 200 m QNI féminin en remportant la médaille d'or lundi soir, et Katie Ledecky, des États-Unis, a amélioré son propre record du 1500 m nage libre dans les manches de lundi matin.

Ledecky a conservé sa forme impressionnante de Kazan dans les épreuves de 200 m libre du matin et le triple détenteur du record du monde, âgé de 18 ans, a été le plus rapide dans un domaine solide.

Elle s’est fixée un emploi du temps épuisant et ne disposera que de 20 minutes entre la finale du 1500 m libre et sa demi-finale de 200 m lors de la séance du mardi soir, avec les manches du 800 m libre à venir vendredi.

Tout juste après avoir battu le record du monde de 200m IM à six ans lundi, Hosszu a terminé deuxième des manches à 0.50sec derrière Ledecky, avec la championne du monde en titre, Missy Franklin, des États-Unis, à 0.60.

"J'ai bien dormi la nuit dernière, le 200 m est un animal différent. C'est plus un sprint pour moi", a déclaré Ledecky.

"Katinka nage vraiment bien, il y a beaucoup de rapides européennes ici ainsi que Missy Franklin donc ça va être une bonne course."

– Sun sixième plus rapide –

Le Hongrois Laszlo Cseh est sur le point de remporter sa première médaille d'or au monde en dix ans, après s'être qualifié le plus rapidement pour les demi-finales du 200m papillon de mardi en un temps de 1 min à 53.71 secondes.

L'expert de la Chine dans le domaine des longues distances, Sun Yang, s'est qualifié sixième pour la finale du 800 m nage libre mercredi, alors qu'il se prépare à tenter de remporter la finale du 200 m mardi soir pour la première fois.

Connor Jaeger, des États-Unis, a été le plus rapide des 800 m en sept minutes à 44,77 secondes tandis que l'adolescent australien Mack Horton, qui a nagé le meilleur temps de l'année à Kazan, a terminé cinquième avec 2,31 secondes.

Après avoir conservé son titre mondial au 400 m nage libre dimanche, Sun espère pouvoir quitter Kazan en tant que propriétaire des médailles d’or 200 m, 800 m et 1500 m.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest