Bogir-Free Anirban Lahiri, quatrième à égalité à Macao, Chiragh Kumar se classe sixième

Lahiri, qui a été deuxième, premier et deuxième à égalité lors de ses trois dernières apparitions au Macao Open, a inscrit deux oiselets sur les neuf premiers et trois autres sur le neuf et est avec Poulter l'un des deux seuls joueurs à ne pas avoir de bogue. sur sa carte.

Chiragh Kumar (67) a été relégué à la sixième place et Rahil Gangjee (69) à la 10ème place.

S Chikkrangappa, Rashid Khan et Jyoti Randhawa étaient à égalité au 16e rang à 69, Khalin Joshi et Shankar Das en ont tiré 70 chacun pour être à égalité au 28e rang. Amardip Malik et Arjun Atwal ont accordé chacun une égalité à la 45e place, tandis que Abhijit Chadha (72) était à égalité à la 67e.

SSP Chawrasia (73), Gaganjeet Bhullar (74), Shiv Kapur (75), Shubhankar Sharma (75) et Himmat Rai (76) risquaient tous de manquer la coupe.

Lahiri, se remettant d'une agitation à l'épaule, a déclaré: "Mon épaule commence à guérir et les nerfs s'apaisent. Je suis heureux et je suis vraiment mieux physiquement. Quand je parviens à ce terrain de golf, je suis en bonne place mentalement. "

Lahiri est 47 sous la normale au cours des trois dernières années à Macao, et a ajouté: "Mon jeu a en quelque sorte été modelé sur le parcours de golf. Je suis content de ma manche, j'ai minimisé mes erreurs et je n'ai pas réussi trop de mauvais coups. "

L'Anglais Poulter a marqué le retour de son poste après quatre semaines de congé avec une élégante paire de 64 sous la normale, qui a partagé l'avance du premier tour avec l'Espagnol Carlos Pigem. L'ancienne star de la Ryder Cup a réussi à faire des trous sur le parcours de golf par excellence du Macau Golf and Country Club et n'a laissé échapper aucun coup.

Pigem a assorti Poulter avec un superbe extérieur 28 comprenant cinq oiselets et un aigle. Le Thaïlandais Chapchai Nirat a mené le peloton de poursuite, avec deux oiselets de clôture lui donnant un score de 65 alors que Lahiri en a tiré 66 pour partager la quatrième place avec l'Australien Marcus Fraser.

Fraser, actuellement deuxième sur l'Ordre du mérite du circuit asiatique, a eu peur au début avec des spasmes au dos. Mais après avoir reçu un traitement et pris des analgésiques, l’Australien a frappé dans un superbe bois de trois à huit pieds pour un aigle à 18 ans, puis s’est éloigné du fairway du huitième trou de normale 4.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest