Anirban Lahiri perd le barrage à Macao; S Chikkarangappa termine troisième

Lahiri a trouvé de l'eau sur le deuxième coup suite à une erreur de conduite dans les séries éliminatoires.

Il y avait quatre Indiens parmi les huit premiers, l'ami de Lahiri, S Chikkarangappa, terminant à égalité en troisième position, Rahil Gangjee terminant septième et Rashid Khan signant la huitième place à égalité.

Jyoti Randhawa (71) était à égalité 34ème, SSP Chawrasia (70) et Chiragh Kumar (71) à égalité 34, Shankar Das (75) à égalité 46ème, Daniel Chopra (70) à égalité 51ème, Khalin Joshi (71) et Gaganjeet Bhullar (73) étaient à égalité 57ème et Arjun Atwal (75) à égalité 81ème.

Pavit semblait avoir gardé son sang-froid pour le birdie du 18e trou, mais il s'est avéré qu'il avait peut-être profité de l'absence de tableaux de classement aux 16e et 17e.

Pavit a admis qu'il ne savait pas que Lahiri participait à un blitz avec des oiselets et a déclaré: "Je n'ai pas vu les scores à l'arrière, car il n'y avait pas de tableau de classement."

Quand on lui a demandé, Lahiri a ajouté: "Une des choses qui ne m'a pas aidé, c'est qu'il n'y avait pas de classement dans les classements des 16 et 17 ans. S'il avait vu que j'avais rattrapé mon retard et que j'avais deux ans de retour, sur le tertre de départ, Ce serait un coup plus difficile. S'il pense qu'il a quatre points d'avance, il lui est plus facile de jouer les deux derniers trous. "

Les sept premiers trous appartenaient à Pavit, qui en avait démarré un derrière Lahiri. Pavit a réussi un birdie à quatre reprises, tandis que l'Indien avait deux passes. Pavit avait 13 ans sous sept après dimanche, alors que Lahiri avait huit ans sous le septième green.

Chikka avait 12 ans et Chan Shih-chang neuf ans. Ensuite, Lahiri a commencé sa «charge» sur les 11 trous suivants. Il a réussi un birdie les huitième et neuvième, a raté le dixième et a bogué le onzième.

Les sept dernières étaient des oiselets successifs, y compris un quasi-aigle à la fin. En play-off, Lahiri est tombé dans le pétrin et tout était fini quand il est allé dans l'eau et que Pavit a remporté son premier titre sur le circuit asiatique.

C’était la troisième deuxième place de Lahiri en quatre ans à l’Open Venetian de Macao et il a remporté une fois en 2014.

En parlant de sa série incroyable, Lahiri a déclaré: "Cela a été une lutte difficile ces derniers mois, mais je ne peux pas dire que je joue mon meilleur golf non plus. Mais quand il s'agit de le faire, vous allez dans ces pensées." et vous ne voyez rien d’autre que le fond de la tasse. "

Après avoir joué en play-off, il voulait l'élan. Il a ajouté: "J'ai été très rapide. Sur le coup de départ, j'étais heureux d'avoir gagné le tirage au sort et je voulais partir en premier et le mettre sur le fairway. Je pense que je me suis précipité dedans et que j'essayais de m'arrêter mais le rugueux Le ballon a attrapé le ballon et je l’ai tiré à gauche. Je suppose que c’était dommage de finir ainsi. Je suis heureux de la façon dont j’ai joué le neuvième arrière, mais déçu d’avoir fini à la deuxième place. "

Chikka était dans la course pendant un moment avant que Pavit ne devance et ensuite la vedette se déplace vers Lahiri. Chikka a ajouté un troisième consécutif au Top 10, ce dernier étant son meilleur résultat sur le circuit asiatique, battant T-4 au Bangladesh cette année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest