Zulpikar Maimaitiali est un enfant pour moi, déclare Vijender Singh


L’icône de la boxe indienne Vijender Singh a un record professionnel impressionnant, avec sept KO sur huit combats. Il envisage un autre KO lorsque la star de Haryana affrontera Zulpikar Maimaitiali de Chine lors de son neuvième combat professionnel à Mumbai samedi. Alors que Vijender est l’actuel champion des super-moyens WBO Asie-Pacifique, Zulpikar est le champion des super-moyens orientaux WBO et quiconque remporte le combat de samedi remportera les deux titres dans un spectacle gagnant-emporté. « Zulpikar Maimaitiali est un gaucher et jeune. C’est un enfant pour moi. Il est inexpérimenté et fera beaucoup d’erreurs. Il n’a aucune expérience amateur », a déclaré Vijender à NDTV.com dans une interview exclusive.

« Je viens du niveau de base de la boxe et je connais tous les trucs du sport. L’expérience amateur m’a beaucoup aidé lors de mes huit derniers combats. Laissez-le venir sur le ring, il passera un bon moment », a déclaré Vijender.

Ayant combattu sous les couleurs indiennes pendant de nombreuses années, Vijender a également eu une carrière professionnelle mémorable.

Lors de ses huit combats précédents, Vijender a battu Sonny Whiting, Dean Gillen, Samet Hyuseinov, Alexander Horvath, Matiouze Royer, Andrzej Soldra, Kerry Hope et Francis Cheka.

Mais selon le médaillé olympique de Pékin, son neuvième combat professionnel contre le Chinois Zulpikar sera le plus facile de tous.

« Les produits chinois ne durent pas longtemps. Ils font beaucoup de bruit au départ et diminuent rapidement. Ce gamin ne restera pas non plus longtemps sur le ring », a déclaré Vijender confiant.

« Je sais qu’il est jeune. Je ne pense pas que l’âge compte parce que c’est une question d’expérience », a déclaré Vijender.

Vijender s’est entraîné sous la supervision du formateur Lee Beard.

« Je prends chaque combat au sérieux. J’ai suivi des séances d’entraînement rigoureuses. Mon entraîneur Lee Beard a beaucoup travaillé sur moi. Bass yeh kahunga, jana hai aur fatte chakk dene hain (je veux juste faire de mon mieux), » Dit Vijender.

Le médaillé d’or des Jeux du Commonwealth 2006 Akhil Kumar et l’olympien Jitender Kumar feront leurs débuts professionnels le même jour.

Promu

Akhil avait fait face à une éviction en quart de finale des Jeux olympiques de Pékin, où Vijender a donné à l’Inde sa toute première médaille en boxe en remportant le bronze.

« Akhil et Jitender sont tous deux expérimentés. Je veux juste leur dire de travailler dur, d’aller jouer », a conclu Vijender.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest