Vincent Kompany victime d’abus racistes dans un jeu belge

L’ancien skipper de Manchester City Vincent Kompany a été la cible d’abus raciaux© AFP

L’entraîneur d’Anderlecht, Vincent Kompany, a été « dégoûté » après avoir déclaré avoir été la cible d’abus racistes lors du match de championnat de Belgique contre le Club de Bruges dimanche. « Je quitte ce match dégoûté. Mon staff et moi avons été insultés pendant tout le match. Des insultes racistes qui visaient aussi les joueurs », a déclaré l’ancien capitaine de Manchester City et de la Belgique. « La journée se termine mal. Je vais me retrouver avec mon staff et les personnes qui comptent pour moi. Nous ne devrions pas encore avoir à vivre ça », a-t-il déclaré à la chaîne de télévision Eleven après le match nul 2-2.

Le Club de Bruges a déclaré condamner « toutes les formes de racisme » sur son compte Twitter.

« Certaines personnes ne sont pas représentatives des valeurs et des standards de nos clubs et n’ont pas leur place au stade Jan Breydel. »

L’abus a provoqué une vive réaction de l’ancien coéquipier belge de Kompany, Romelu Lukaku, qui a directement critiqué la Pro League belge sur Instagram.

« J’espère que vous vous rendez compte qu’une icône comme Vincent Kompany a été insultée à cause de sa couleur de peau », a écrit l’attaquant de Chelsea.

« Trop c’est trop! » a-t-il dit, disant à la ligue belge dans un langage robuste d’arrêter de jouer « avec vos hashtags » et « de prendre des mesures concrètes ».

Promu

Le tirage au sort a laissé le Club de Bruges, champion en titre, à six points du leader, l’Union Saint-Gilloise, deuxième, tandis qu’Anderlecht est à cinq points de la quatrième place.

(Cette histoire n’a pas été éditée par le personnel de NDTV et est générée automatiquement à partir d’un flux syndiqué.)

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest