Usain Bolt l'emporte sur Justin Gatlin pour conserver le titre mondial du 100 m

Le Jamaïcain Usain Bolt a battu son rival américain Justin Gatlin pour conserver son titre mondial du 100 m avec un style spectaculaire dimanche.

Bolt, également double médaillé d'or olympique et détenteur du record du monde dans la catégorie blue riband, a réalisé un record de la saison de 9,79 secondes à Beijing.

Gatlin, qui a fait l'objet de deux interdictions de dopage, n'était qu'à un centième de seconde de Bolt, décrochant la médaille d'argent en 9,80 sec. Son compatriote américain Trayvon Bromell et le canadien Andre de Grassse ont remporté la médaille de bronze après un temps de 9,92 sec.

Des applaudissements retentissaient dans un stade bondé du nid d'oiseau lorsque Gatlin, vêtu d'une combinaison rouge, fut présenté à la foule.

Bolt, vêtu d'un short en lycra et d'un maillot aux couleurs verte, dorée et noire de la Jamaïque, a été placé dans la cinquième voie, Gatlin dans la septième voie de la piste à neuf voies de la capitale chinoise.

Le géant jamaïcain, qui a célébré son 29e anniversaire vendredi, a été accueilli chaleureusement au stade dans lequel il a conquis le monde aux Jeux olympiques de 2008 avec une première médaille d'or triple – il a répété l'exploit à Londres en 2012.

Les chants de "Usain Bolt" ont sonné avec les applaudissements du chinois Bingtian Su, Bolt levant les sourcils devant une interprétation au piano classique d'un musicien chinois et vérifiant sa barbe pendant que son visage était présenté sur grand écran.

Usain Bolt a mis 9,79 secondes pour conserver l'or au 100 m mondial.

 © AFP

Lors de leur première rencontre sur plus de 100 m depuis la dernière finale dans les championnats du monde à Moscou en 2013, lorsque Gatlin a également terminé deuxième à Bolt, l’Américain a en fait souffert d’un départ plus lent que le Jamaïcain.

Gatlin, un partant rapide renommé qui n'a pas perdu plus de 100 m ou 200 m depuis 2013 et a établi des records personnels pour les deux distances – 9,74 et 19,57s – – cette saison, a égalisé avec Bolt parmi les blocs.

Bloqué entre Mike Rodgers en quatre et Tyson Gay en six, Bolt, tête baissée pendant les 40 premiers mètres, entre dans sa "phase d'entraînement", dégainant ses longues et puissantes jambes, sans oser regarder à travers le terrain jusqu'à un plongeon sauvage à la ligne l'a vu gagner une course mémorable.

Alors que les accusations de dopage généralisé dominaient les préparatifs, la jamaïcaine a affronté le méchant de la pantomime de ce sport, Gatlin, dans un portrait symbolique du combat opposant lumière et obscurité.

Gatlin a fait l'objet de deux interdictions de dopage. Depuis son retour au jeu en 2010, il a remporté l'or au 60 m mondial en salle en 2012, le bronze au 100 m olympique de Londres et la médaille d'argent dans le monde à Moscou. Il est actuellement au sommet de sa forme à l'âge de 33 ans. série de 28 courses invaincues depuis août 2013.

Bien que Bolt soit le premier à dénoncer l'idée qu'il soit le "sauveur" de l'athlétisme, les chefs mondiaux de l'athlétisme vont sans aucun doute, au moins en privé, pousser un soupir de soulagement à sa victoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest