US Open 'Bubble Within A Bubble' alors que les stars embrassent le son du silence


Les meilleures têtes de série, dont Novak Djokovic, ont surmonté des stands étrangement calmes comme un US Open "bizarre", sans spectateur, qui a commencé lundi avec des protocoles de sécurité accrus pour certains joueurs après un test COVID-19 positif. Plusieurs concurrents ont été placés dans ce que l'un d'eux a décrit comme une "bulle dans une bulle" après le retrait du Français Benoit Paire du tirage au sort des hommes dimanche pour avoir été testé positif au coronavirus.

"Il a été précisé que le joueur infecté ne respectait pas les protocoles de santé qui ont été approuvés par l'Etat de New York", a déclaré à l'AFP un porte-parole de la United States Tennis Association.

Une personne familière avec l'affaire a déclaré que Paire avait été laxiste à propos du port d'un masque facial.

Djokovic et la tête de série féminine Karolina Pliskova étaient parmi les grands noms à ignorer le calme mortel de Flushing Meadows et à passer au deuxième tour du premier Grand Chelem de l'ère COVID-19.

Les points gagnants n'ont pas été récompensés, les joueurs de balle portaient des masques et les joueurs ont dû chercher leurs propres serviettes dans un environnement étroitement contrôlé qui a permis une journée d'ouverture du Slam pas comme les autres.

"Les conditions sont étranges, les supporters nous manquent", a déclaré la Française Kristina Mladenovic après une victoire 7-5, 6-2 sur l'Américaine Hailey Baptiste.

Mladenovic était l'un des nombreux joueurs obligés de respecter des mesures de sécurité plus strictes après le retrait de son compatriote Paire.

'Fausse bulle'

Plusieurs concurrents dont Richard Gasquet, Adrian Mannarino et Edouard Roger-Vasselin avaient été en contact avec Paire, selon la publication sportive française L'Equipe, laissant planer des doutes sur leur participation.

L'USTA a confirmé qu'un certain nombre de joueurs étaient désormais testés quotidiennement, plutôt que tous les quatre jours.

Ils ne sont désormais autorisés à quitter leur chambre d'hôtel que pour se rendre au US National Tennis Center. Auparavant, ils avaient été autorisés dans les zones communes.

"Nous avons eu de mauvaises nouvelles il y a deux jours et depuis, je vis dans un cauchemar", a déclaré Mladenovic, 30e tête de série.

"Je n'étais même pas sûre de pouvoir jouer. Nous avons été dans une bulle à l'intérieur d'une bulle. Je suis donc très reconnaissante d'avoir pu jouer aujourd'hui", a-t-elle ajouté.

Paire se préparait quant à lui à quitter le tournoi en remettant en cause les protocoles mis en place à New York.

"Je vais bien pour l'instant, je n'ai aucun symptôme .. J'hésite à dire ce qui se passe vraiment dans cette Fake Bubble", a écrit Paire sur Instagram.

Djokovic a battu Damir Dzumhur, non annoncé, de Bosnie-Herzégovine 6-1, 6-4, 6-1 alors qu'il lançait sa candidature pour un 18e Grand Chelem avec une victoire dans un stade Arthur Ashe dépourvu de 23000 fans hurlants.

Pliskova a fait un travail léger de l'Ukrainienne Anhelina Kalinina, classée au 145e rang, 6-4, 6-0 dans l'un des premiers matches.

Et l'Allemande Angelique Kerber, la championne de l'US Open 2016, a également progressé au deuxième tour, grâce à une victoire serrée 6-4, 6-4 contre l'Australienne Ajila Tomljanovic.

"C'est un peu bizarre de jouer sans supporters et sans le soutien et l'ambiance sur les courts centraux", a déclaré Kerber.

Il y a eu une déception pour la starlette américaine Coco Gauff, le joueur de 16 ans qui a illuminé Wimbledon l'année dernière avec une course au quatrième tour. Gauff est tombé à la première haie, s'inclinant face à la Lettonie Anastasija Sevastova 6-3, 5-7, 6-4.

Les bannières Black Lives Matter sont exposées dans les arènes principales et la quatrième tête de série Naomi Osaka portait un masque de Breonna Taylor, quelques jours après avoir menacé de ne pas disputer une demi-finale pour protester contre la fusillade de Jacob Blake, un homme noir.

Osaka, d'origine haïtienne et japonaise, a déclaré qu'elle avait six autres masques portant les noms de Noirs tués par la police qu'elle espérait porter tout au long du Grand Chelem.

"J'en ai donc sept et c'est assez triste que sept ne suffisent pas pour le nombre de noms", a déclaré le joueur de 22 ans après avoir battu son compatriote japonais Misaki Doi 6-2, 5-7, 6-2.

"J'espère que j'arriverai aux finales et que vous les verrez toutes", a-t-elle ajouté.

Zverev, Tsitsipas avancent

Dans le tirage au sort masculin, la cinquième tête de série Alexander Zverev a dû travailler dur dans une lutte de trois heures avec le finaliste de 2017 Kevin Anderson, l'Allemand l'emportant finalement 7-6 (7/2) 5-7, 6-3, 7- 5.

La quatrième tête de série, Stefanos Tsitsipas, a réussi avec une victoire 6-2, 6-1, 6-1 sur l'Espagnol Albert Ramos-Vinolas.

L'absence du champion en titre Rafael Nadal et de la légende suisse Roger Federer donne à Djokovic une excellente occasion de gagner du terrain sur ses rivaux dans la course au titre de tous les temps en simple masculin du Grand Chelem.

Djokovic a actuellement 17 ans, derrière Nadal le 19 et Federer le 20.

Promu

L'US Open est le premier Grand Chelem depuis l'Open d'Australie en janvier et février, après que la pandémie mondiale a anéanti une grande partie de la saison, y compris Wimbledon.

Serena Williams lance sa candidature pour une 24e couronne en simple féminin du Grand Chelem en carrière pour égaler le record de tous les temps établi par Margaret Court mardi.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest