US Open : Ashleigh Barty, tête de série, passe au troisième tour

L’Australienne Ashleigh Barty, la mieux classée, s’est qualifiée jeudi pour le troisième tour de l’US Open, tandis que New York avait du mal à se remettre d’une tempête meurtrière et d’inondations soudaines. Les restes de l’ouragan Ida ont tué au moins huit personnes et déclenché un état d’urgence rare pour la ville, inondant les métros et transformant les routes en rivières. Avec des voitures abandonnées éparpillées dans les rues près du Centre national de tennis et de nombreuses autoroutes fermées, seule une poignée de spectateurs ont regardé dans un stade Arthur Ashe caverneux alors que Barty envoyait Clara Tauson, 18 ans, danoise 6-1, 7-5.

Barty a envoyé un revers long pour céder une pause dans le 10e match du deuxième set tout en servant pour le match, mais a gardé son sang-froid, a riposté et a tenu à nouveau pour gagner en 90 minutes.

« J’ai toujours été une personne assez calme », ​​a déclaré Barty. « Cela fait certainement partie de mon jeu. »

Barty, qui affrontera ensuite l’Américaine Shelby Rogers ou la Roumaine Sorana Cirstea, vise son troisième titre du Grand Chelem en carrière, son deuxième d’affilée après Wimbledon, et son sixième trophée de l’année ainsi que sa première participation aux quarts de finale de l’US Open.

La 11e tête de série suisse Belinda Bencic, championne olympique de Tokyo, a battu l’Italienne Martina Trevisan 6-3, 6-1 dans des conditions venteuses.

« C’était un peu délicat, mais après le mauvais temps d’hier, je ne me plains pas », a déclaré Bencic. « Merci à tous d’être venus. Je sais que ce n’était pas facile. »

Sloane Stephens, la gagnante de l’US Open 2017, a tweeté un avertissement mercredi soir alors qu’elle partait, disant: « Ce temps est effrayant. Soyez prudent. »

Promu

Plus tard, elle a partagé une photo d’une énorme pizza, tweetant : « Nous sommes coincés dans les inondations et la circulation à l’arrêt depuis plus de 2 heures, nous avons donc décidé de nous arrêter et d’en profiter au maximum. »

Les embouteillages massifs dans la région, les conditions d’urgence et les appels des autorités pour que les gens restent chez eux semblaient devoir limiter la fréquentation le quatrième jour de la finale du Grand Chelem de l’année.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest